Nouvelle discussionNouveau message Derniers messages Recherche forum
786 messages.      72 73 74 75 76 77 78 79   - Coronavirus: fermetures des frontières [7477]
Phil-04
04-04-2021 à 12h10
Loïc, qui t'as dit "casse toi si t'es pas content ? " c'était juste une hypothèse pour que tu sois enfin heureux ailleurs que dans cet enfer français que tu fustiges à longueur de temps après t'être intoxiqué avec les bêtises des adeptes du complot permanent et c'est bizarre cette réflexion venant de quelqu'un qui veut toujours renvoyer chez eux les français d'une autre origine sous prétexte qu'ils ne vivent pas comme toi....

et tu crois que cracher systématiquement dans la soupe, ça fait avancer la démocratie ?


Eric, c'était avant quoi ?

Philippe, 2620 msg, 72 ans. Forcalquier (FR-04). Intégral Notin Ottawa 2 PL 2014 sur Mercedes 3l 190cv. 70.000 km. BVA. Alde.
 Citer Alerter [99811]
Gibe86600
04-04-2021 à 12h22
Yep !
Rapido => devos "je me suis fait tout seul"


Jean-bernard, 879 msg, 71 ans. Saint-sauvant (FR-86). Profilé Fleurette 73 LM 2010 sur Fiat 160 Mtj 3.0L Batt. lithium
devos \"je me suis fait tout seul\" [/cite]"', 'message_saisi');">  Citer Alerter [99812]
publicité
04-04-2021 à 12h22
HELP PARE BRISE
Remplacement à domicile et toute France de pare brises de camping car (intégraux,profilés et capucines)
www.help-parebrise.fr
Lien commercial -78-


Menhir
04-04-2021 à 12h40
?????????????

Tu t'es fait dessus tout seul ?

Jean Philippe, 2168 msg, 57 ans. Louey (FR-65). Capucine Adria coral 660SP Ducato 3L 160cv , 2008, 40000km
 Citer Alerter [99814]
Geo30
04-04-2021 à 13h06
Bjr,Philippe
Pouvez vous nous expliquer pourquoi travailler en Suisse?N y voyez aucune attaque personnelle, simplement le pourquoi du comment.Qui peut y travailler?Si oui,comment ça se passe pour la retraite,les soins,y a t il le même système de ss ?etc.....
Geo30

Georges, 1362 msg, 69 ans. Ales (FR-30). [mon blog] integral Flair Niesmann Bischoff 2003 sur Iveco. 110.000km
 Citer Alerter [99816]
Lori35
04-04-2021 à 13h13
Acceder au profil du membre
Comme vous l'avez certainement constaté la charte de Biderman ne date pas d'aujourd'hui et que de l'approuver n'est nullement être un adepte de la théorie du complot . . . c'est juste une constatation.

Je ne crache pas systématiquement dans la soupe mais je fais partie de ceux qui pensent que dire ce qui ne va pas peut faire avancer les choses (pour ceux qui auraient envie de me demander ce que je propose, j'en ai plein une grosse valise , mais mes idées je les gardent pour l'opposition, ça peut toujours servir un jour ).

Attendons une quinzaine de jours et notre gouvernement se fera encore rabrouer ! ! !
Avoir autorisé le déplacement des résidents des zones "rouge" vers les zones vertes ; soit le virus se propage sur tout le territoire et on dira "c'était totalement idiot", soit rien ne se passe et alors on dira "à quoi ça servait de confiner les zones "rouges" . . . c'est le choix de faire du "en même temps".

On a vu ce qu'avait donné le "ni-ni" pour notre cher Président Sarkozy, on verra ce que donnera le "et-et"

Loïc, 2584 msg, 68 ans. Région Redon (FR-35). Profilé CHALLENGER Magéo 119eb 2013 Fiat Ducato 2,3L 130cv
 Citer Alerter [99817]
Phil-04
04-04-2021 à 14h01
Bonjour Georges,

pourquoi travailler en Suisse ? pour ce qui me concerne, ayant habité au début de ma vie professionnelle à quelques pas de la frontière, et qu'il y avait en 1967 plus de travail en Suisse qu'en France (ce n'est plus le cas aujourd'hui et de loin), c'était donc naturel, ensuite, la vie a fait en sorte que j'y ai créé mes entreprises, j'y suis donc resté... je ne me sens pas attaqué par la question qui est légitime.

Tout le monde peut travailler en Suisse, si tu fais partie de la communauté Européenne et que tu habites en France, on demande un permis de travail frontalier et il est systématiquement et immédiatement accordé; si tu es originaire d'un pays hors de l'Europe, c'est plus complexe, mais possible également. ce permis frontalier est lié à l'entreprise qui t'emploie, dès que tu quittes cette entreprise pour une nouvelle, il faut faire un changement d'employeur sur le permis, cela ne pose pas de problème, en revanche, si on est licencié on perd immédiatement le droit de travailler en Suisse, on se retrouve à la case départ.

on peut aussi avoir un permis d'établissement, c'est-à-dire qu'il est possible d'habiter sur le territoire suisse pendant 5 ans, ce permis est un permis "B", il est également lié à l'entreprise, si on perd son emploi, on doit immédiatement quitter la Suisse. après 5 années ce permis se transforme en permis "C" qui permet de rester sur le territoire helvétique même si on n'a plus d'emploi (et d'y toucher éventuellement des indemnités de chômage, mais sous des conditions draconiennes et très limitées dans le temps)

pour les soins de maladie, on a ce qu'on appelle le "droit d'option" pour les frontaliers, c'est-à-dire que pendant les 3 premiers mois d'activité on peut choisir entre le régime volontaire de la SECU et une espèce de SECU Suisse qui s'appelle la LAMAL, c'est difficile de faire une généralité car chaque cas est particulier, par exemple si on est marié, que le conjoint ne travaille pas et que l'on a 2 ou 3 enfants, le régime de la SECU est très favorable puisque, avec une seule cotisation, on couvre toute la famille. si on est célibataire ou marié et que le conjoint travaille en France, donc qu'il peut couvrir le reste de la famille avec sa SECU, il se peut que la LAMAL soit plus avantageuse, mais cela dépend de l'âge, des choix de couverture et des revenus, en revanche, on est nettement moins bien soigné pour la maladie en Suisse qu'en France si on n'y met pas le prix.

pour les accidents, il y a une assurance professionnelle et non professionnelle dans les prélèvements salariaux qui couvre les soins et 90 % du salaire dès le 3ème jour.

Pour le chômage, on cotise en Suisse, mais une grande part de ces cotisations est reversée au pays d'origine pour les étrangers, donc si un frontalier ou un permis "B" se retrouve au chômage, on établi un dossier destiné à pôle emploi qui prend en charge les indemnités avec ce qui lui reverse la Suisse (qui se chiffre en centaines de millions par an).

pour les retraites, il y 2 régimes obligatoires, un par répartition (AVS) comme chez nous, c'est-à-dire que les actifs cotisent pour les retraités, lesquels on droit à une rente à l'âge de 65 ans pour les hommes 64 pour les femmes (les Suisses parlent de passer cet âge à 67 ans pour tout le monde dans un avenir proche), le montant de cette rente est plafonnée et, quoi que tu aies cotisé au cours de ta vie, il y a un plafond que l'on ne peut pas traverser; nombre de Suisses qui n'ont que ce régime d'AVS pour vivre doivent s'expatrier pour pouvoir vivre décemment et viennent s'installer en France, on les trouve nombreux en Haute Savoie et dans l'Ain notamment mais beaucoup aussi dans le midi. (comme les Anglais qui ne peuvent pas vivre correctement chez eux avec leurs pensions et qui s'installent dans le sud-ouest).

un autre régime (LPP ou 2ème pilier) obligatoire depuis moins longtemps, est un régime par capitalisation, c'est à dire que des fondations proposent de gérer les fonds récoltés pour les faire fructifier, à l'âge de la retraite (soit 65 ans aujourd'hui) on a le choix entre recevoir tout ou partie du capital ou le transformer en rente.il y a quelques possibilités de prélever ce capital au cours de sa carrière, par exemple pour financer l'achat d'une résidence principale.

le problème c'est que, si on a travaillé en France quelques années avant d'aller en Suisse, ou que l'on quitte la Suisse pour retourner travailler en France, on ne peut pas recevoir sa retraite à taux plein à 62 ans en France car il faut attendre 65 ans pour que les retraites suisses entre en ligne de compte, à ce moment là on touche les retraites des 2 pays, au prorata de ses cotisations bien sûr. donc un français qui aurait travailler quelques années en Suisse, devrait continuer de travailler en France jusqu'à 65 ans s'il ne veut pas subir de décote sur sa retraite française,

Voilà, aujourd'hui, dans ma petite entreprise j'ai à peu près 80 % de Français et 20 % de Suisses, les Français ne restent jamais bien longtemps, en général 3 ou 4 ans et repartent dans leur région sauf s'il sont de Haute Savoie ou de l'Ain (mais aussi du Doubs et du territoire de Belfort pour le reste de la Suisse), parce que c'est plus facile pour eux d'y faire toute leur carrière.

j'espère avoir éclairé ta lanterne



Philippe, 2620 msg, 72 ans. Forcalquier (FR-04). Intégral Notin Ottawa 2 PL 2014 sur Mercedes 3l 190cv. 70.000 km. BVA. Alde.
 Citer Alerter [99821]
Phil-04
04-04-2021 à 14h19
loïc, le "ni ni", ce n'était pas Nicolas Sarkozy, mais François Mitterrand en 1988 .

ceci dit, sauf ton respect, on a quand même un peu l'impression, à te lire, que tu cherches dans toutes les parutions la littérature qui attaque systématiquement le gouvernement en place, quitte à ce que ce soit de grossiers mensonges ou des arguments spécieux colportés par des oppositions haineuses pour des raisons évidement électorales à l'approche de 2022 et... que tu t'en délectes, on dirait que cela te fait plaisir...

de mon côté je ne dis pas que tout va bien en France, loin s'en faut, mais comme toujours rien n'est tout noir, ni tout blanc, la vérité se trouve bien souvent à mi-chemin.

et si on ne parle que de la pandémie,

quanta argumenter sur la comparaisons avec les pays étrangers, on voit qu'en ce moment, et pour rester poli, c'est de plus en plus le bordel en Allemagne (tu sais ce pays qui nous sert toujours de référence) au point que pour la première fois dans l'histoire de la Germanie, la chancelière menace de passer par dessus les prérogatives des landers, change d'avis toutes les 5 minutes, et doit présenter ses excuses au pays parce qu'elle avait eu l'audace de proposer un confinement pendant le WE de Pâques.. on croit rêver

. en Italie, n'en parlons pas, j'y ai des tas d'amis, ils me disent que tout est le cul par dessus tête et qu'ils ne savent pas comment ils vont s'en sortir. En Angleterre, depuis la mise en place du Brexit, c'est la pagaille ils ont eu beaucoup plus de morts qu'en France et si c'est vrai qu'il y en a peu aujourd'hui, on est en droit de se demander si ce n'est pas parce que tous ceux qui devaient mourir sont déjà partis, mes partenaire au royaume uni ont tous cassés nos contrats en attendant des jours meilleurs, et ceux qui le peuvent, se précipitent en France pour continuer leurs activités etc.. Boris Johnson ne sait plus comment éteindre l'incendie qu'il a provoqué avec ses promesses de raser gratis dès demain, surtout depuis que son Mentor, Donald Trump, a heureusement disparu de la circulation.

Bref, je n'aimerais pas être à la place de nos décideurs aujourd'hui car quoi qu'ils fassent, ils sont critiqués, c'est vrai que l'impression donnée n'est pas top, mais bien malin celui qui sait exactement ce qu'il faut faire, s'il existe de par le monde, sa fortune est faite.. mais j'ai bien peur que personne ne le sait sur cette planète.

Philippe, 2620 msg, 72 ans. Forcalquier (FR-04). Intégral Notin Ottawa 2 PL 2014 sur Mercedes 3l 190cv. 70.000 km. BVA. Alde.
 Citer Alerter [99823]
Gibe86600
04-04-2021 à 14h58
Yep !

Comparaison n'est pas raison.
Ceci dit les choix tiennent compte surtout de la culture locale, car l'Européenne n'existe pas, pas plus que la mondialiste quant à l'humaniste universaliste encore moins... surtout en politique où elle n'est qu'une idée électoraliste.

Jean-bernard, 879 msg, 71 ans. Saint-sauvant (FR-86). Profilé Fleurette 73 LM 2010 sur Fiat 160 Mtj 3.0L Batt. lithium
 Citer Alerter [99825]

Message modifié le 2021-04-06 12:58:41 par Gibe86600.
Geo30
04-04-2021 à 18h28
Bjt,Philippe
Merci pour les infos sur la Suisse.
Geo30

Georges, 1362 msg, 69 ans. Ales (FR-30). [mon blog] integral Flair Niesmann Bischoff 2003 sur Iveco. 110.000km
 Citer Alerter [99839]
publicité
04-04-2021 à 18h28
Lien commercial -1-

Phil-04
04-04-2021 à 19h37
Georges,

j'ai oublié de préciser une chose très importante qui peut compléter la réponse à ta question qui est de savoir pourquoi vouloir travailler en Suisse.

la réponse est toute simple, les charges employés et employeurs étant beaucoup plus faibles en Suisse qu'en France, d'une part, et les salaires beaucoup plus élevés d'autre part, le salaire net est nettement supérieur aux salaires Français, on peut gagner entre 40 et 50 % de plus qu'en France... MAIS, car oui, il y un mais...

d'un côté s'il y a moins de charges sur les salaires, tu dois t'assurer dans le privé pour tout un tas de choses, par exemple pour la maladie et que ce soit au régime volontaire de la SECU ou la LAMAL dont je parlais plus haut, ça coûte la peau des fesses, la vie courante est extrêmement élevée, les loyers hors de prix etc.. et pas seulement en Suisse, mais dans toute la zone frontalière, comme Annemasse, St. Julien, Gex ou Annecy; dans cette région, dans l'immobilier, le prix au mètre carré est l'un des plus cher de France...

ce qui fait que, lorsque tu vis et galère à 500 Km de la Suisse, elle t'apparait comme un eldorado et un grand nombre de jeunes foyers viennent s'installer dans la région pour travailler comme frontalier; dans un premier temps, ils sont aveuglés par leurs revenus qui sont parfois plus du double de ce qu'ils gagnaient avant, alors, il s'achètent de belles voitures, une belle maison etc.. cela ne dure que quelques mois, puis, ils sont confrontés à la réalité qui est qu'à la fin du mois, il ne leur reste pas plus qu'avant.. pas de tickets restaurant par exemple ni de toutes ces petites choses qui améliorent le quotidien en France, ajouté à cela l'éloignement de la famille et des amis, la déprime arrive rapidement et si, par malheur, ils perdent leur emploi (ce qui est souvent le cas car la variable d'ajustement des entreprises Suisses en cas de problème est presque toujours la main d'œuvre étrangère), ils se retrouvent dans des situations pénibles, revente de la grosse voiture, revente de la maison, ce qui, comme toujours, entraine divorces et quelques drames familiaux, il faut les reins solides pour résister à tout ça.

voilà pourquoi je disais dans mon précédent message que les néo-frontaliers venant des régions éloignées ne restaient, que 3 ou 4 ans travailler en Suisse et repartaient chez eux.
mais ce n'est pas une règle immuable, certains sont raisonnables et s'adaptent car il y a plein de choses à mettre en perspectives, la scolarité des enfants par exemple, le fait d'habiter dans une très belle région, les possibilités d'enrichir un curriculum vitae, les promotions qui sont plus faciles (bien que, comme partout, il faut jouer des coudes) etc.. le tableau n'est pas si sombre, mais il n'est pas immaculé.

Bref, comme toujours, "l'herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin" et "changement de pré réjouit les veaux"...

au final, ce n'est ni mieux, ni plus mal que chez nous, c'est différent

et il y a un critère que va t'étonner, c'est l'animosité des Suisses vis-à-vis des frontaliers, parce qu'ils les soupçonnent, à tord ou à raison, d'accepter des salaires plus bas que ceux du marché et de ce fait de dégrader leurs propres revenus, on te fait bien sentir que tu n'es qu'un étranger et quand tu n'as pas l'habitude, ça fait tout bizarre...

Philippe, 2620 msg, 72 ans. Forcalquier (FR-04). Intégral Notin Ottawa 2 PL 2014 sur Mercedes 3l 190cv. 70.000 km. BVA. Alde.
 Citer Alerter [99849]
786 messages.      72 73 74 75 76 77 78 79   - Coronavirus: fermetures des frontières - Lu 138081 fois. [7477]
retour en haut de page Messages récents
répondre dans cette discussion

Lien commercial -1-