Nouvelle discussionNouveau message Derniers messages Recherche forum
60 messages.   1 2 3 4 5 6   - Vive les compteurs Linky ! [5685]
Charly
21-01-2019 à 09h54
Acceder au profil du membre
je sais, mon titre est volontairement provocateur, mais j'ai un compteur linky depuis quelques années, et j'en suis satisfait.

à vrai dire, je m'en moque, ça n'a rien changé à ma vie.

Et comme j'ai des panneau photovoltaïque 3kwh sur mon toit, leurs compteurs (compteur de production + compteur de non-consommation) vont aussi être remplacés par un Linky bientot.

Plus encore, c'est bientot un linky "Gaz" qui sera installé chez moi. Gazpar.

Je n'ai jamais compris l'acharnement qui se produit contre ces appareils à qui on reproche mille maux.

D'accord, les installations "en force" par des prestataires indépendant motivés par le rendement sont inacceptables.

Mais avec le compteur en lui-même, quel est le problème ?

- supprime des emplois ? c'est vrai, mais pas tant que ça, et pas des emplois passionnants;
- génère des ondes maléfiques ? insignifiant; Vos smartphones sont infiniment plus dangereux sur ce point;
- espionne votre vie privée ? Il envoie chaque jour, en quelques secondes, votre consommation du jour. Vos ordinateurs et smartphones sont infiniment plus dangereux sur ce point; *
- prennent feu ? C'est vrai, mais surtout du à la qualité du travail des installateurs, formés à la va-vite. Le même problème peut se produire en raccordant un onduleur de panneau photovoltaïque, par exemple;

Je ne comprends pas les raisons de ce mouvement anti-linky. Je ne vois pas de lobby pouvant se cacher derrière cela, un concurrent d'Engie ? Une méconnaissance technologique alliée à une méfiance suite aux atteintes à la vie privée d'outils comme Facebook ?

Ses avantages:

- Il fait faire des économies: Pas dans mon cas, mais doté d'un indicateur de consommation instantané, il peut sensibiliser sur la consommation de tel ou tel appareil, ou des appareils en veille, quand tout est éteint.
- Il facilite les changements de contrat: permet sans intervention d'un technicien, de changer de puissance, ou de passer en jour/nuit, par exemple;
- Il facilite les installations lors d'une location; très pratique pour les locations de courte durée de nos enfants, aux emplois si précaires et mobiles.

* Espionnage de la vie privée: que dire alors
- des opérateurs téléphoniques qui connaissent tous vos déplacements, au mètre et à la minute près, tous vos sms ?
- des messageries Internet: vous avez un compte sur une messagerie américaine (Gmail, yahoo, hotmail...). La Cia a créé Echelon pour capter, stocker et scruter le contenu de toute votre correspondance.
- des opérateurs Internet: qui connaissent tous les sites que vous fréquentez...
- des banques, qui connaissent toutes vos habitudes de consommation, par vos paiement en chèque, virement, CB, Paypal...
- sans parler de google, facebook, et tous réseaux sociaux.

Vraiment, si vous refusez Linky, refusez la téléphonie mobile et fixe, payez uniquement en espèces, oubliez Internet.

ps: non, gardez Internet, juste pour FCC

Charly, Administrateur,12179 msg, 56 ans. Cesson Sevigne (FR-35). [mon blog] Intégral Esterel 21. 2001-86.000km Mercedes 316 bva6. GPL. LiFePO4
 Citer Alerter [53575]

Message modifié le 2019-01-21 10:33:15 par Charly.
Aviano29
21-01-2019 à 10h00
Acceder au profil du membre
bonjour
le linky est installé depuis 2 ans et jamais mon portail ne s'est ouvert tout seul ni mes volets roulants et les stores,il ne faut pas non plus délirer
et que le fournisseur soit informé qu'un consommateur de 1500 w c'est mis en route a tel heure je m'en fiche totalement

Patrick, 510 msg, 69 ans. Crozon (FR-29). [mon blog] Intégral Exaltis 6028 EB sur Fiat 130 cv 07/2016.14000 km
 Citer Alerter [53576]

Messages déplacés le 2019-01-21 10:09:07 par Charly.
publicité
21-01-2019 à 10h00
Lien commercial -1-


Yannick77
21-01-2019 à 11h29
Tout cela est très vrais à part un point:
Ces compteurs remplacent ceux dont nous disposons contre loyer.
Nous allons payer ce remplacement, ce qui est anormal. En effet, ne l'ayant pas maltraité, usé exagérément ou autre, ce compteur étant en excellent état, nous n'avons pas passé de commande pour le faire changer.
Alors pourquoi le payer, pourquoi accepter une vente forcée et donc illégale?
Si le distributeur d'énergie veut moderniser ses installations pour son plus grand bénéfice, qu'il le fasse à ses frais... Déjà que les taxes sur l'électricité sont de 60 %.
Alors, quand on me baise j'aime bien qu'on me le demande poliment, en attendant, je le refuse.

En ce qui concerne ces télé-relevages,en 1994, j'ai réalisé la toute première opération de ce système à Saint-Pierre-du-Perray (91) ou l'électricité, le gaz, l'eau froide et l'eau chaude étaient comptés et les consommations transmises aux services et entreprises concernées.
Et en plus, toute l'interphonie et les caméras de surveillance (entrées et parkings) étaient gérés par le même système, ainsi que la gestion des chauffages.

Yannick, 566 msg, 70 ans. Quincy Voisins (FR-77). Profilé Fleurette Le Milouinan 1998 sur Fiat Ducato/Alko 2,5 TD. 138 km.
 Citer Alerter [53584]
Freddy1957
21-01-2019 à 11h29
Bonjour,



Moi aussi compteur linky depuis plus de 4 ans, nous étions précurseur en Indre et Loire. Rien à dire au contraire beaucoup plus facile pour changer de fournisseur d'éléctricité. Je n'ai jamais eu de soucis avec, en fait rien a changé.
J'ai même une application ENEDIS qui me permet de vérifier et contrôler ma consommation
Pour l'instant il n'est pas loué et posé gratuitement, plusieurs associations de consommateurs suivent cela de prés.
Que dire sinon que certaines taxes sur l'électricité sont scandaleuses comme celle qui a été instaurée pour payer les retraites avantageuses des retraités EDF et GDF

Bonne journée ensoleillée

Franck

Franck, 103 msg, 62 ans. Amboise (FR-37). Profilé intégral BURSTNER Quadro IT 664 de 2008 www.les-abrons.com
 Citer Alerter [53585]

Message modifié le 2019-01-21 11:33:38 par Freddy1957.
Dd33
21-01-2019 à 11h37
Bonjour,
Tu as en partie raison :
Ce qui personnellement m'insupporte, c'est qu'il n'y ait pas "d'échange", comme dans tout bon commerce.
Ce remplacement de compteur, d'une manière ou d'une autre, tu le payes, ou plus exactement, nous le payerons ! (plus d'1 milliard quand même)
Il serait normal qu'en échange, ENEDIS nous fasse profiter de la manne qu'il obtiendra, lorsqu'il l'utilisera pour "alléger" le réseau, quand EDF se servira des données, pour vendre au meilleur prix ses excédents, voir pour s'abstenir de les produire .
Qu'il se préoccupe des millions de Kw perdus, la nuit et à certaines heures dites "creuses", c'est une bonne chose de limiter les pertes, mais ce serait mieux de proposer au conso-acteur, d'en partager les bénéfices obtenus, ce qui n'est pas prévu...
Pour info, j'habite hors agglomération, et lorsqu'il y a coupure (et il y en a souvent) ENEDIS, dans sa grande mansuétude, me fait une très légère réduction, parce qu'il a économisé un énorme coût d'intervention, en dépannant quand ça l'arrange! Donc quand il accepte l'échange, c'est une miette pour toi, un pain pour lui !
Cdt.
D.D.

Daniel, 20 msg, 70 ans. Salleboeuf (FR-33). Intégral PHOENIX 7800 L PL 2011 sur IVECO 3 L 176cv. 95000 km.
 Citer Alerter [53587]
BleuSideral
21-01-2019 à 12h16
Acceder au profil du membre
Bonjour
Je me suis déjà exprimé la dessus et je reste contre.
Il est pas question de rajouter un émetteur d'ondes supplémentaire dans ma maison , il y a effectivement déjà assez avec la téléphonie et internet.
Je ne suis pas persuadé des avantages , mais plutôt d'inconvénients et même s'ils m'obligent , légalement, à l'installer , se sera à l'extérieur et gratuitement


Fabrice, 1027 msg, 60 ans. Nimes (FR-30). Intégral Autostar Ayral10 2002 / Mercédes CDI 156cv. 113.000 km BVA
 Citer Alerter [53588]
Charly
21-01-2019 à 15h49
Acceder au profil du membre
rajouter ? Linky balance 1000 fois moins de radiations que votre téléphone DECT (téléphone fixe sans fil), mais vous préférez conserver ce dernier, ainsi que le four à micro-onde, les téléphones mobiles, la wifi de la box internet ? faut être logique, ce n'est pas rationnel.

Je n'ai rien payé pour l'installation de Linky. Je ne savais pas que certains étaient facturés.


Daniel a écrit :
lorsqu'il l'utilisera pour "alléger" le réseau, quand EDF se servira des données, pour vendre au meilleur prix ses excédents


Linky n'est interrogé qu'une fois/jour. Quand bien même il le serait davantage, il n'est pas prédictif. Enedis a surement d'autres moyens bien plus efficaces pour connaitre la consommation globale instantanée par secteur de réseau.

Et si toutefois Linky permet une meilleure gestion globale de la production, tant mieux pour tous. C'est bon pour l'écologie. Ensuite, il me semble qu'il y a plusieurs opérateurs en électricité. Donc il y a concurrence.

Charly, Administrateur,12179 msg, 56 ans. Cesson Sevigne (FR-35). [mon blog] Intégral Esterel 21. 2001-86.000km Mercedes 316 bva6. GPL. LiFePO4
 Citer Alerter [53604]
Dd33
21-01-2019 à 19h36
Re,
Excuse moi, encore une fois de te contredire, mais l'utilisation sera bien évidemment différente, lorsque la totalité du réseau sera "sous contrôle !
La vieillesse m'a appris qu'il fallait prévoir, donc ce n'est pas parce qu'il déclare, aujourd'hui, qu'une seule interrogation jour, est faite, qu'il en sera de même plus tard.
Ils ont déclaré, que grâce à cette installation, ils pourront "gérer" à distance la distribution, donc la réduire, ou la suspendre quelques instants.
Je ne critique pas le fait que tout ceci aille aussi dans le sens de l'écologie, je critique le fait, qu'il soit pour eux, hors de question, de partager les gains avec nous !
La consommation globale, il l'a connaisse, ce qui les préoccupent, c'est de faire passer les "pointes" de consommation !
Cdt.

Daniel, 20 msg, 70 ans. Salleboeuf (FR-33). Intégral PHOENIX 7800 L PL 2011 sur IVECO 3 L 176cv. 95000 km.
 Citer Alerter [53619]
BleuSideral
21-01-2019 à 19h41
Acceder au profil du membre
Justement , le hasard : débat ce soir en conseil municipal : voici le texte exposé ( c'est un peu long mais instructif ! ) , chacun est libre de faire son choix...

La commune reste propriétaire des compteurs d'électricité et peut donc refuser les Linky même lorsqu'elle a délégué sa compétence à un syndicat départemental d'énergie

Annulation de 3 délibération "anti-Linky" : un jugement en trompe-l’œil

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’annulation de trois délibérations municipales "anti-Linky" jeudi 9 mars 2017 par le Tribunal administratif de Rennes ne règle pas la question, loin de là. En effet, ces délibérations et celles prises par des centaines de communes depuis environ un an n’étaient pas assez étayées juridiquement, contrairement aux nouvelles délibérations qui vous sont proposées grâce au travail d’un cabinet d’avocats spécialisés.
En effet, au début de cette affaire, toutes les informations étaient détenues par le "camp du Linky" : Enedis, gouvernement, Présidents de syndicats départementaux de l’énergie, FNCCR, AMF, etc. Il nous a fallu beaucoup de travail pour mettre peu à peu à jour les véritables éléments du dossier.
Pour mémoire, le Tribunal administratif se prononce principalement sur la base des documents qui sont produits par les parties en présence et, de fait, le jugement qui vient d’être rendu ne saurait préjuger de ceux qui vont suivre, de nombreuses communes ayant commencé à adopter les nouvelles délibérations.



Propriété des compteurs : on avance !

Depuis son lancement, le programme de compteurs communicants Linky cause beaucoup de problèmes dans les communes mais il a au moins un mérite, celui de mettre sur la table la question de la propriété des compteurs d'électricité.
En un an d'actions et d'informations auprès des communes, nous avons déjà bien avancé : il n'y a presque plus personne pour prétendre encore que les compteurs "appartiennent à EDF" ni même "à Enedis". La discussion s'est déplacée, à juste titre, vers les Syndicats départementaux d'énergie.
En effet, le cas de très loin le plus répandu est que la commune a transféré sa compétence AOD (Autorité organisatrice de la distribution de l'électricité) à un Syndicat départemental d'énergie.
Le discours "officiel" - assené par le gouvernement, les préfets, les Présidents de syndicats départementaux d'énergie, la FNCCR, l'Association des maires de France, etc - est que, à l'occasion de ce transfert, la commune a perdu toute possibilité d'agir sur le devenir de ses compteurs, et même que... les compteurs ne lui appartiennent plus ! Il suffit pourtant de se reporter aux textes officiels pour constater que ces affirmations sont fausses.

Le statut juridique des compteurs est la "mise à disposition"…

Le Code général des collectivités territoriales, article L1321-1, est très clair sur le fait que "Le transfert d'une compétence entraîne de plein droit la mise à la disposition de la collectivité bénéficiaire des biens meubles et immeubles utilisés, à la date de ce transfert, pour l'exercice de cette compétence".



… or "la mise à disposition n’emporte pas transfert de propriété" (officiel)

Il n’y a pas discussion sur le fait que la mise à disposition des biens concernés donne à l’EPCI (Etablissements publics de coopération intercommunale) ou au Syndicat de communes les moyens d’exercer la compétence qui lui a été transférée.
Mais attention : "La mise à disposition permet de préserver le droit de propriété des collectivités locales sur leur patrimoine tout en donnant à l’EPCI les moyens d’exercer les compétences qui lui sont transférées"
Cette précision est parfaitement officielle puisqu’il s’agit d’une Réponse ministérielle à la question écrite n°756 publiée au JOAN (Q) du 2 septembre 2002, ce qui est d’ailleurs rappelé par l’Association des maires de France.
Cf : www.amf.asso.fr
Et l’Association des maires de France confirme à la même page que "La mise à disposition n’emporte pas transfert de propriété", ce qui montre bien qu’il y a souvent une grande différence entre la communication des dirigeants de l’AMF (qui, en l’occurrence, prennent position pour le programme Linky et contre les communes qu’ils sont censés défendre !) et les informations pertinentes publiées par les services juridiques… de la même AMF !
Nous conseillons d’ailleurs aux élus municipaux de demander à leur Syndicat départemental d’énergie de produire une preuve juridique que ce dernier serait propriétaire des compteurs, par exemple un document officiel de cession des compteurs par la commune au Syndicat. Or, et pour cause, il n’existe aucun document de ce genre.

Le Syndicat départemental d’énergie est-il un EPCI ?

Certains petits malins sont tentés de faire croire que la préservation du droit de

propriété de la commune ne concerne que les mises à disposition vers un EPCI et non vers un Syndicat départemental d’énergie. Or certains Syndicats d’énergie ont le statut d’EPCI et, pour les autres, cela revient au même comme le montrent à nouveau les textes officiels :
« Bien que soumis aux règles applicables aux établissements publics de coopération intercommunale et aux syndicats de communes, les syndicats mixtes ne sont pas, au sens propre, des établissements publics de coopération intercommunale ».
Cf : www.collectivites-locales.go...xtes-guide-2006
Cela signifie clairement que, bien que n’étant pas à proprement parler un EPCI, le syndicat est soumis aux règles applicables aux EPCI. De fait, la mise à disposition des compteurs par la commune vers le Syndicat départemental d’énergie n’emporte pas transfert de propriété, que ce Syndicat soit ou non un EPCI.

L’amortissement des compteurs doit-il apparaitre dans le budget de la commune ?

Ce point illustre parfaitement comment les « grands notables » tentent de tromper les modestes élus locaux que nous sommes. En effet, par courrier du 15 juin 2016 adressé à ma commune de Saint-Macaire, le président du SDEEG, le syndicat départemental d’énergie de la Gironde), dont les propos ont une portée nationale puisqu’il est aussi président de la FNCCR, assène : "Si Saint-Macaire était propriétaire des réseaux qui la desservent [et donc des compteurs d’électricité], leur amortissementfigureraitdanssonbudget »(cf refus.linky.gazpar.free.fr )
Voilà bien de quoi "remettre à leur place" ces élus locaux qui prétendent défendre leurs compteurs d’électricité. Mais en réalité, cette absence est parfaitement expliquée par un Syndicat départemental d’énergie, le SymielecVar :
« Les collectivités locales qui possèdent les réseaux situés sur leur territoire devraient porter dans leur patrimoine communal l’actif correspondant. On peut constater que très peu ou aucune commune ne peut justifier ces actifs dans son bilan. Cette anomalie vient du fait que l’exploitant est tenu, selon le conseil national de la comptabilité et par l’article 10 du cahier des charges, d’immobiliser à la fois ses biens et ceux financés par l’autorité concédante ou par des tiers dans la mesure où il a l’obligation de prévoir des provisions pour le renouvellement des immobilisations. De fait, l’inscription à l’actif du patrimoine de la commune n’a pas d’incidence sur le budget et le contribuable dans la mesure où l’amortissement est réalisé par EDF, ce qui explique certainement ces absences. »
(http://www.symielecvar.fr/IMG/pdf/SYSTEME_DE_DISTRIBUTION_PUBLIQUE
_ENERGIE.pdf , p 3)

En clair, l’absence de l’amortissement des réseaux de distribution – et donc des compteurs – dans le budget de nombreuses communes est une anomalie et ne saurait en aucun cas "prouver" que les compteurs n’appartiendraient pas à la commune.
On notera d’ailleurs la différence incroyable de positionnement entre le président du SDEEG et de la FNCCR, qui se garde bien d’informer les communes de cette anomalie et, au contraire, en joue pour tenter de s’accaparer leurs compteurs, et le SymielecVar qui informe loyalement les communes de cette anomalie et les aide même à la rectifier :
« Par contre, cela a une importance sur la valeur du patrimoine à disposition des collectivités et plus particulièrement sur la mise à disposition au SYMIELECVAR de biens dont on connaît aujourd’hui la valeur grâce au contrôle de concession opéré par le Syndicat Départemental mais qui doit être validé. Une fois cette opération réalisée, le SYMIELECVAR communiquera aux communes la valeur des biens qui seront inscrits à leur actif et pourront alors les mettre à disposition au Syndicat Départemental. »

Conséquence : seule la commune peut décider du devenir de ses compteurs d’électricité

Les promoteurs de compteurs Linky croient régler le problème en rappelant qu’ « il est de pratique constante que le transfert d’une compétence emporte empêchement pour la commune de continuer à l’exercer ». Mais, en l’occurrence, en s’opposant au déploiement des compteurs communicants, les communes ne cherchent aucunement à exercer la compétence qu’ils ont effectivement transférée.
Au contraire, elles demandent au Syndicat départemental et son concessionnaire (Enedis) d’exercer cette compétence… mais dans le cadre légal prévu par la mise à disposition. Et elles prennent leurs responsabilités en tant que propriétaire car, comme il est bien précisé dans la nouvelle délibération type qui est proposée « la commune, en tant que propriétaire des compteurs, est seule compétente pour prononcer le déclassement d’un bien de son domaine public et son élimination ».

Conclusion : agir pour protéger les administrés et le patrimoine de la commune

L’objet du présent document n’est pas de rappeler les nombreuses raisons qui justifient le refus des compteurs communicants, elles sont consultables par exemple ici. Il s’agit ici de faire savoir aux élus municipaux que, contrairement à ce que les autorités et les industriels affirment, ils ont toute latitude pour refuser les compteurs communicants et, dans le même temps, pour préserver le patrimoine de leur commune.
Et qu’ils peuvent le faire dès aujourd’hui avec les nouveaux documents mis à leur disposition.
Par ailleurs, sachant que le programme Linky court officiellement jusqu’en 2021 (probablement beaucoup plus tard tant les refus se multiplient) et qu’il y a des élections municipales en 2020, il apparait évident que les élus municipaux doivent absolument se pencher sur la question et ne pourront longtemps, comme le font hélas certains, se cacher derrière les courriers et éléments de langages des « autorités ».
Nous assistons à un développement exponentiel du nombre de collectifs citoyens opposés aux compteurs communicants, les habitants veulent protéger leurs libertés et leur santé, mais refusent aussi le caractère totalitaire du programme Linky : des industriels ont décidé d’entrer dans nos communes et jusque dans nos logements pour poser leurs compteurs et faire leur business (en particulier dans le big data et les objets connectés), et en nous disant de nous taire et de baisser la tête.
Sous peine de disparaitre, les élus municipaux doivent montrer qu’ils sont encore en capacité de protéger leurs administrés… et le patrimoine de leurs communes.


Fabrice, 1027 msg, 60 ans. Nimes (FR-30). Intégral Autostar Ayral10 2002 / Mercédes CDI 156cv. 113.000 km BVA
 Citer Alerter [53620]
publicité
21-01-2019 à 19h41
Lien commercial -41-

Charly
21-01-2019 à 21h41
Acceder au profil du membre
on peut faire un résumé s'il vous plait ?


Daniel a écrit :
Ils ont déclaré, que grâce à cette installation, ils pourront "gérer" à distance la distribution, donc la réduire, ou la suspendre quelques instants.


On peut avoir une référence à la source ? qui est "Ils" ?

Réduire la distribution ? Mais réduire quoi: la tension ? l'intensité ? la fréquence ?

La tension: on l'a vu dernièrement, en cas de réseau surchargé, la tension chute; ce n'est pas décidé, c'est physique.
L'intensité: ce qui revient à réduire la "puissance" du compteur; passer par exemple de 9 kw à 6 kw;
La fréquence: là, je plaisante;

Je ne vois que 3 façons de réduire la consommation d'un foyer à distance :
- la coupure totale; ça me parait difficilement imaginable; Même en cas d'impayé, ils n'ont pas droit de le faire;
- le délestage d'appareil: Linky ne permet pas de le faire, puisque la totalité des appareils du foyer est connecté dessus, sans distinction;
- L’hypothèse la plus crédible: changer la limite de puissance, comme pour un changement d'abonnement;

Avec les anciens compteurs, quand on dépassait la puissance du compteur, ça disjonctait;
Avec Linky, je crois qu'il gueule un moment avant de couper.

Est-ce ceci qui a été prévu ?

En tout cas, ça me parait plus intelligent, en cas de surcharge réseau, d'inviter les clients à diminuer temporairement leur consommation;
C'est mieux que :
- aller à la grosse panne technique pénalisant toute un secteur;
- démarrer une centrale au charbon ou au fuel (ce qui a été fait à Nantes);
- ou à moyen terme, construire une centrale nucléaire, pour les pics;

Bien sûr, on peut rouspéter et être exigeant en tant que client; Il faut aussi chercher à comprendre. La technique et la nature ont leurs limites.

EDF n'est pas magicien; Dans les pics de froid,

Charly, Administrateur,12179 msg, 56 ans. Cesson Sevigne (FR-35). [mon blog] Intégral Esterel 21. 2001-86.000km Mercedes 316 bva6. GPL. LiFePO4
 Citer Alerter [53623]
60 messages.   1 2 3 4 5 6   - Vive les compteurs Linky ! - Lu 1286 fois. [5685]
retour en haut de page Messages récents
répondre dans cette discussion

Lien commercial -1-