Dossiers > Les camping-cars en général

Description technique des camping-cars

Simple curiosité ou projet d'achat d'un premier camping-car, vous voulez mieux comprendre comment est fait un camping-car, ce qui différencie les marques, quelles sont les technologies utilisées.

Dans cet article, nous allons d'abord distinguer les grandes familles de camping-car. Ensuite, nous aborderons le type de chassis utilisé, pour les camping-cars à cellule rapportée.
Enfin, nous aborderons les techniques et matériaux utilisés pour la construction des cellules.

Vous saurez donc en fin de lecture ce que veut dire "Camping-car intégral sur plancher-auvent surbaissé à double plancher avec cellule autoportante à double coque polyester polyuréthane de 50mm d'épaisseur". Bref, faire la distinction entre un camping-car bas de gamme et un haut de gamme camping-car bien construit, même si en apparence ils sont semblables.

Typologies de camping-car


4 grandes familles:
Camping-car sur base de fourgon aménagé

Fourgons aménagés


Le plus connu, dont un des premiers représentant fut le fameux combi VW.
Les constructeurs sont Font-Vendome, Campérève, Karmann, JCG, Adria...

On pourrait penser que, parce qu'on utilise la carrosserie existante du fourgon, le prix est plus intéressant que celui des camping-cars à cellule; En fait, les fourgons aménagés par les artisans ou industriels sont aussi chers que les capucines ou profilés compacts.
Le propriétaire d'un fourgon recherche à la fois la discrétion, son véhicule passant pour un utilitaire, et la maniabilité de par ses dimensions.
Autre aspect important: le fourgon se vit toutes portes ouvertes, on y est dedans-dehors: une large porte coulissante latérale, et ouverture totale de la partie arrière. Certes, ils sont moins spacieux dedans, mais ouverts sur l'extérieur.

camping-car à capucine

Capucines


La capucine, c'est une grosse casquette installée au dessus de la cabine, faisant office de couchette pour 2 adultes.
Traditionnellement, c'est le camping-car familial, celui qui offre le plus de place, de couchettes, au moindre cout.
Peut compter jusqu'à 7 couchages: 2 en capucine, 2 en superposé, et 3 en double dinette.
Attention, les modèles récents sont de plus en plus grands et lourds, et le nombre de place en carte-grise est souvent bien inférieur à celui des places en couchettes.

On peut trouver, dans les modèles des années 90, des grandes capucines homologuées avec 6 et parfois 7 places.

Défauts: justement, le défaut, c'est la capucine, par son encombrement (hauteur) et son impact aérodynamique entrainant une sur-consommation (de l'ordre de 1 à 2 litres/100 km).
On y retrouve souvent 2 couchettes simples superposées, rares sur les autres types de camping-car.
camping-car de type profilé

Profilés


On retire la capucine, on met une casquette plus profilée, on obtient un profilé. En réalité, la philosophie est très différente. Le profilé s'adresse surtout aux couples, aux retraités. Généralement, il comprend une couchette double permanente, longitudinale dans un coin arrière.

Récemment, Burstner a relancé les profilés avec lit de pavillon, un lit placé longitudinalement ou transversalement, plaqué contre le plafond quand il n'est pas utilisé.

Camping-car intégral allemand RMB Arnold RM40

Intégraux


Le carrossage intégral englobe aussi la cabine. Celle-ci devient aussi large que la cellule, et vient donc augmenter le volume intérieur.
Avantages:
- une couchette double transversale supplémentaire en cabine, quasi permanente
- un poste de pilotage royal, avec vue panoramique
- une augmentation du volume, augmentant l'agrément de la cellule
- ensemble esthétiquement plus homogène
- meilleure isolation de la cabine
Défauts:
- surcout du à une fabrication plus complexe (face avant moulée en polyester, souvent en double coque)
- grand pare-brise couteux (1500€), plus exposé, et difficile à obtenir rapidement en cas de casse à l'étranger (Afrique, Asie...)
- grand pare-brise, plus sensible au soleil et au froid, nécessitant l'utilisation de volets intérieur et/ou extérieur.

Les autres types de camping-car:
camping-car compact Hymer Exsis, aux dimensions d un fourgon.

Ultra compacts


L'idée est de proposer un camping-car à cellule, avec tous les avantages d'une cellule, dans les dimension d'un fourgon.
Le résultat peut etre très séduisant, car il cumule les avantages des 2 types, et est proposé au même prix.
Du fourgon, on retrouve la maniabilité, la facilité de stationnement; de la cellule, on profite de l'isolation, d'un aménagement plus homogène.

Quelques exemples: Hymer Excys et surtout City-Van.

Cellule sur pick-up ou tout-terrain

Pick-up avec cellule camping-installéeCellule amovible habitable pour pick-up

Cette formule présente plusieurs intérêts: elle permet tout d'abord d'avoir un camping-car tout-terrain à moindres frais, permettant de voyager hors-routes goudronnées. Ensuite, pour les commerçants et artisans, c'est la possibilité d'utiliser un véhicule professionnel , et ses avantages fiscaux, pour partir en vacances.
Bien sûr, il faut accepter un moindre espace à l'intérieur. Généralement, ces cellules sont conçues pour 2 personnes.

Camion aménagé



Masse du camping-car et permis



La majorité des camping-cars sont de type (carte-grise) VASP (Véhicule automoteur spécialisé), à l'intérieur de la famille des véhicules spécialisés non affectés au transport de marchandises.

Généralement, leur PTAC (poids total autorisé en charge) est inférieur ) 3,5 tonnes, et un simple permis B (voiture) suffit.

Cas particulier: les camping-cars de poids supérieur à 3,5T, dits "poids-lourd". Nécessitent un permis poids-lourd, sauf pour les personnes ayant obtenu leur permis avant le 20 janvier 1975.


Utilisation des porteurs - Les fourgons



Peuvent être aménagés par le propriétaire bricoleur, ou par un professionnel, neufs ou d'occasion. Attention, un changement de type de carte grise sera nécessaire, avec une réception par la Drire. L'augmentation du nombre de place carte-grise est devenue très difficile pour un particulier.
Les professionnels y arrivent en utilisant des banquettes homologuées avec ceintures de sécurité.

Utilisation des porteurs - Les camping-cars à cellule


Dans le cas d'un camping-car à cellule, qu'il soit de type capucine, profilé ou intégral, le constructeur utilisera un porteur neuf.

Ne pensez pas que ces camping-cars sont construits à partir d'un fourgon dont on aurait découpé la partie arrière.
Le constructeur utilise généralement un porteur nu de type chassis-cabine, comme ceux des camions-benne, mais d'autres possibilités existent.

Chassis-cabine Fiat. Base pour tout camping-car profilé ou capucine.

Chassis-cabine


Le porteur avec sa cabine fermée, et son châssis d'origine.
C'est la structure la plus classique. Le chassis ressemble à celui d'un camion, en forme d'échelle avec 2 forts longerons.
La cabine peut être livré avec arrière découpé ou non.

Avantages: structure simple et rigide, rallongeable.
Défaut: le chassis amènera le plancher à une hauteur importante. Par exemple, 70 cm pour un Ford Transit.

Plancher-cabine Renault Master 2010. Base pour camping-car profilé ou capucine surbaissé

Plancher-cabine


Plus de longerons, c'est un plancher plat métallique avec juste les passages des roues arrières. La photo montre un des meilleurs exemples de plancher-cabines, celui du nouveau Master. Remarque l'absence d'amortisseurs, ils sont à plat sous le plancher. Le travail des constructeurs en est grandement facilité.

Avantages: légèreté, surbaissement
Défauts: moindre rigidité, nécessite que la cellule ajoute une rigidité.



Chassis auvent Fiat. Base pour tout camping-car intégral.

Chassis-auvent ou plancher-auvent


Curieuse appellation. En fait, elle s'appliquent aux châssis devant équiper les intégraux. Ceux-ci ayant leur propre carrosserie de cabine, la cabine métallique d'origine n'est pas nécessaire.

Le porteur est donc livré sans carrosserie. Bien sûr, moteur, tableau de bord et sièges sont présents.

Cas particulier des chassis Alko


Exemple de chassis-cabine double-essieu, de marque AlkoAlko, fabricant allemand réputé, fabrique des châssis optimisés pour les camping-cars.
En effet, plutot que d'utiliser le châssis du constructeur, conçu pour recevoir aussi bien une benne de chantier qu'une caisse de déménageur, on peut choisir, moyennant un surcout, un chassis optimisé pour les camping-cars, surbaissé ou non, avec un ou 2 essieux.

Les avantages sont :
- moindre poids (gain de 100 kg),
- structure plus large, avec une meilleure répartition de la charge de la cellule
- train roulant à un ou 2 essieux, avec des roues indépendantes,
- suspensions renforcées
- voies élargies (l'essieu est plus large)
De tout cela ressort un meilleur comportement routier, au bénéfice de la conduite, de la sécurité, du confort et de la charge utile.

Mais le châssis spécialisé peut offrir d'autres avantages, notamment s'il est surbaissé:
- permettre la construction d'un camping-car surbaissé, plus bas;
- permettre l'ajout d'un double-plancher, offrant des rangements supplémentaires et de la place pour les organes techniques (réservoirs, pompe, chauffage, batteries...) .
Remarque: les chassis Alko ne sont pas, à ce jour, compatibles avec la transmission par propulsion (roue arrières motrices), sauf Mercedes.

A noter que Fiat, avec les Ducato 2007, propose un châssis spécial camping-car, surbaissé avec voies élargies. Renault, avec son nouveau Master sorti en 2010, fait de même.

Planchers simples et doubles


trappe d accès vers coffre en double-plancherCeci concerne les 4 types de camping-car. Inutile d'expliquer ce qu'est un plancher simple. Par rapport à celui-ci, le double plancher prend place 10 à 30 cm au dessus du premier.

Conception: Le premier plancher, isolé, est classiquement posé sur le châssis du porteur. Le second est une planche (contre-plaqué) posée dessus par le biais de colonnes (étais).

Perte de place en hauteur ? Pas vraiment, car cet espace est utilisé de façon optimale; On y place les réservoirs d'eau, alors protégés du gel, les conduites techniques (eau, gaz, électricité, chauffage), les batteries, des coffres pouvant recevoir des objets longs tels que skis, planches de surf, cannes à pèche.

On distingue 2 types de double-plancher:

Double-plancher

DPR: double-plancher rangement

D'une hauteur comprise entre 15 et 25 cm, il permet d'aménager des coffres plats et long, dans le sens de la longueur ou de la largeur, permettant de ranger, par exemple, une planche de surf, windsurf, du matériel de pêche...

DPS: double-plancher service

D'une hauteur plus faible (10 à 15cm), il reçoit les équipements techniques (réservoirs, conduites d'eau, électricité, chauffage...), dégageant ainsi l'espace de la cellule.

Double-plancher et isolation


Du fait qu'il abrite du gel les réservoirs d'eaux claires et usées, le double-plancher est un plus pour les séjours en hiver. De plus, il permet une meilleure diffusion de la chaleur à l'intérieur de la cellule et supprime la sensation de froid au niveau des pieds. Par contre, il ajoute peu au niveau isolation globale, celle-ci se faisant en partie basse par l'épaisseur d'isolant du plancher inférieur.
Attention, les double-planchers ne sont pas tous obligatoirement chauffés. Dans ce cas, ils perdent beaucoup de leur intérêt.

Techniques de construction des camping-cars fourgon



Depuis l'époque où les seuls fourgons camping-cars étaient ceux aménagés par des amateurs, les techniques sont restées les mêmes:
Plancher: plaque de contreplaqué de 10mm, avec éventuellement une semelle isolante en Styrofoam de 25mm
Parois intérieures: contreplaqué de 7 à 10mm fixé aux renforts de carrosserie. prévoir des cales collées derrière pour fixer les meubles.

Les kits prêts à poser


On trouve des kits prêt à poser, amovibles ou non, pour les principaux fourgons tels que VW T4, T5, Renault Trafic, Peugeot Boxer...
C'est une solution plus onéreuse que la réalisation personnelle, mais elle permet une finition professionnelle.

Les aménageurs spécialisés


à developper.

Techniques de construction des camping-cars à cellule



Les matériaux de structure


Pour la peau extérieure:
Aluminium: La feuille d'aluminium, lisse ou martelée. Difficile à réparer, particulièrement si martelé. Formes planes. Contrairement à une croyance répandue, l'aluminium est sujet à la oxydation, pouvant devenir perforante par l'intérieur en cas d'infiltration.
Sensible à la grêle, pour les pavillons (toit grêlé).
Matériau réfléchissant, très bon conducteur électrique et thermique, donc très mauvais isolant.

Polyester: La plaque de polyester (tissus fibre de verre "mat" + résine polyester) imputrescible, inoxydable, isolant, est facilement réparable.
De plus, elle permet, par la technique du moulage, l'obtention de formes complexes.
Les pièces en polyester armé sont recouverte de gel-coat, qui leur donne l'aspect extérieur lisse.

Alu-fiber: Utilisé par Notin et Rapido. Sur une pièce en résine polyester armée, on a remplacé le gel-coat par une fine feuille d'aluminium.

Pour la peau intérieure:
- Le contreplaqué de 3 à 5mm d'épaisseur; comprenant une face décor, c'est le plus utilisé,
- le polyester,
- l'aluminium.

Afin de rigidifier les parois et le toit, il est souvent nécessaire d'insérer à l'intérieur des parois une structure. Les matériaux utilisés sont:
- le bois: C'est le plus facile à utiliser, et aussi le moins cher à l'achat et la mise en oeuvre. Autre avantage, il ne génère pas de pont thermique.
Son gros défaut: pourrit quand il est soumis aux infiltrations d'eau.

La structure bois, bas de gamme technique est pourtant la plus utilisée par les fabricants de camping-car, même réputés : Chausson-Challenger, Pilote, Burstner, Dethleffs, Adria, Moncayo, CI-Roller-Team, mais aussi Autostar, Euramobil, Fleurette...

- l'acier: Un cage en profilés d'acier soudés procure une grande rigidité à la cellule, et même une sécurité en cas d'accident. Ce matériau était utilisé par Eriba.

- l'aluminium: Couteux et délicat à souder (sous argon), il donne à la cellule rigidité et sécurité, sans l'alourdir. Imputrescible, inoxydable. Pour être plus précis, c'est le Duralinox qui est utilisé, alliage à base d'aluminium à 95%.

Afin de supprimer les ponts thermique, une épaisseur d'isolant est nécessaire entre les tubes métalliques et la peau extérieur. C'est la solution utilisé par Esterel, le Voyageur.

Les structures métallique sont un plus en matière de rigidité. Elles sont cependant sensibles à une humidité persistante (infiltrations) pour les oxyder. De plus, elles nuisent à l'isolation.

Les matériaux isolants


isolant multicouche

Il y a beaucoup à dire sur cet aspect très important et trop souvent négligé du camping-car; Je vous invite à lire Camping-car et isolation.

Les panneaux sandwich



Un panneau "sandwich" est une plaque multi-matériaux dans laquelle l'âme est prise en sandwich entre les peaux extérieure et intérieure.
Cette âme, c'est l'isolant et, éventuellement, la structure (bois, alu, acier).

L'assemblage entre peau et âme se fait le plus souvent par collage, sous vide ou sous pression.

L'avantage des panneaux sandwich est la facilité de mise en oeuvre, le panneau pouvant être découpé pour obtenir toutes dimensions.

Le défaut: des surfaces planes assemblées en un gros cube, qui donnent à nos camping-cars un air de congélateur à roulettes. Une rigidité imparfaite, due aux liaisons entre panneau. Enfin, et surtout, le gros défaut se situe aux niveau des jointures entre panneaux, qui augmentent le risque d'infiltration, et présentent des ponts thermiques.

L'assemblage des panneaux sandwich


L'assemblage des panneaux se fait le plus souvent par vissage et collage.
Ces jointures sont ensuite recouvertes de mastic caché, puis un profilé d'aluminium est vissé par dessus. Enfin, un jonc de plastique vient cacher les têtes de vis du profilé.

La jonction paroi-plancher est faite de la même façon, le profilé étant alors souvent remplacé par la fixation des bas de caisse.

Pour le panneau sandwich de toit, la tôle extérieure est généralement plus large pour être rabattue sur les parois.

Cellule monobloc polyester 3C-Cartier pour camping-car

Les cellules polyester monobloc


Imaginez une cellule constituée d'une seule pièce, en 3 dimensions. Le toit, les parois, l'arrière et même le plancher forment un ensemble, sans joint.

Cette structure présente les avantages suivants:
- étanchéité: l'absence de joint annule le risque d'infiltration,
- rigidité structurelle, ne nécessitant pas la présence d'une ossature,
- légèreté, par l'absence d'ossature et de profilés d'assemblage,
- isolation thermique au top: l'isolant épouse les surfaces et les courbes, les angles: aucun pont thermique, isolant de qualité en épaisseur variant entre 25 et 40 mm.
- imputrescible, inoxydable: pas de bois ni métal,
- possibilité de placer les ouvertures librement.

Défaut:
- le prix, élevé
- l'impossibilité de construire la cellule autour du mobilier.

Ces cellules, particulièrement si elles sont en double coque, sont rigides et même autoportantes. L'isolant est en mousse de polyuréthane injecté entre les 2 coques, il remplit donc parfaitement toutes les formes et participe à la rigidité.

Peu de constructeurs utilisent cette technique. C'est pourtant la meilleure. En France: 3C-Cartier, en Italie Wingamm. Le Voyageur (VX23 et VX25) et Pilote (R9000sx) s'y sont essayé puis ont abandonné.


Article suivant: Comparatif des fours à micro-ondes
Article précedent: Camping-car et isolation

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami











A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Votre ouaibmestre '

N° Article : 94
Article lu 63708 fois.
Créé le 01-08-2011 à 11h15.
Modifié le 06-02-2012 à 20h21.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles