Dossiers > Les camping-cars en général

Un camping-car très spécial : Ultravan

UltravanAu hasard de mes navigations sur Internet, j'ai rencontré un véhicule nomade qui ne m'a pas laissé indifférent. Chaque nuit, pour trouver le sommeil, je laisse les moutons tranquilles et je construis en pensée mon camping-car idéal;

Celui-ci est très loin de toute la production actuelle, qui à mon sens est une ineptie: des caisses de caravanes posées sur des châssis de camion.

Et un jour j'ai découvert par hasard l'Ultravan, que je vais vous présenter ici. Un engin étonnant, tant par son allure que par ses caractéristiques.

D'autant plus étonnant qu'il date des années 60, qu'il provient du pays des véhicules lourds, polluant et très énergivores.

L'Ultravan va à l'opposé de tout cela; ou plutôt "allait", puisqu'il n'a été fabriqué qu'à 375 exemplaires entre 1965 et 1970.

UltravanMaintenant, je rêve d'un Ultravan 2... ou plutot 3, car le 2 a existé (Tiara).

Historique


Le premier exemplaire de l'Ultravan fut conçu et construit par David Peterson au début des années 60, pour son usage personnel.
En effet, pour ses loisirs, il avait besoin de déplacer à la fois sa caravane et son bateau. Il réfléchit alors à motoriser sa caravane Sparton, avec un moteur à plat à l'arrière, de type Boxer.
Celui du minibus VW ou de la coccinelle ? trop petit, cher, et pas assez coupleux pour tracter.

C'est alors (1959) que General Motor sorti la Chevrolet Corvair, avec justement un moteur arrière à plat, de 95 chevaux.
Il lui fallu alors 4 mois pour fabriquer son Ultravan, dans des murs de commerce qu'il loua pour l'occasion.
La profession de son inventeur: ingénieur aéronautique. Ceci explique la conception, calquée sur celle d'un avion, la structure reprenant celle du fuselage des avions. On retrouve cette technique de construction avec les caravanes Airstream.

Ses collègues étaient intéressés, et il en produisit alors 23 autres. Ce furent les séries 100 et 200.

A noter que le prototype fut retrouvé en 1991, et circule toujours en Californie.

Par la suite, l'entreprise Prestolite intéressée par le poids et les dimensions, en commanda 8, en 1963, qu'elle utilisait comme showroom.

En 1964, un éditeur du Kansas, John Tillotson, remarque l'Ultravan, et étant lassé de son motorhome, enquêta pour prendre une licence de fabrication.
Il trouva des locaux dans une ancienne base aérienne près de Hutchinson (Kansas) et lança la fabrication de la série 300. C'était la Ultra Van Corporation of Hutchinson, Kansas.

Peterson y participa en tant que consultant, pour approuver les modifications apportées.
En 1966, 8 Ultravan étaient produits mensuellement, au prix de 8950$.

La commercialisation se faisait en direct à l'usine. 80 options étaient proposées.

En 1968, la concurrence se formait (Winnebago...) à des prix concurrentiels (8000$), et le moteur Corvair arrivait en fin de commercialisation.
L'ultravan fut alors modifié: Cabinet de toilette plus large, système de réservoir simplifié, moteur plus puissant (110 hp), suspensions renforcées.
Cette série, la 400, commença au n° 412.
La production continua jusqu'en 1969, ou la voiture Corvair fut arrêtée. 305 Ultravan à moteur Corvair furent produits en tout.

Les ingénieurs cherchèrent alors une nouveau groupe propulseur, et s'arrêtèrent sur celui de l'Oldsmobile Toronado, qu'ils placèrent à l'avant, à l'intérieur d'un nouveau modèle: le Tiara.

Ce dernier fut produit à 40 exemplaires.

Toujours en 1969, L'Ultravan revint avec un moteur de Chevrolet Corvette refroidi par eau avec boite automatique à 2 vitesses placé à l'envers.

Au passage, l'Ultravan prit 450 kg d'embonpoint, compensés par la puissance de ce nouveau moteur, qui maintenant permettait une vitesse de croisière de 112 km/h, avec une consommation augmentée de 20%. Le prix aussi augmenta pour atteindre 14000$.

La série 500 démarra avec le numéro 510, et compta 47 modèles équipé de moteurs V8.


En juin 1970, la concurrence de Winnebago et ses modèles à 11000$ entraina l'arrêt de la production.

En tout, 375 exemplaires furent construits. On estime à 200 le nombre d'Ultravan existants aujourd'hui.
Kilométrages compris entre 160 et 800.000 km !

Sans qu'il n'y de lien établi, il y a eu dans les années 80 une copie très réussie:
Un motorhome original des années 80 , le Vixen
Moteur de GM Corvair, monté dans une voiture Corvair. 6 cylindres à plat, refroidi par air, en position arrière

Le moteur Corvair


Comme vu plus haut, Peterson recherchait un moteur léger et peu encombrant. Il adopta celui de la Corvair, voiture lancée en 1960 par General Motors pour concurrencer la Coccinelle VW. Comme la Cox, son moteur présentait plusieurs spécificités techniques originales:
- architecture "Boxer", c'est à dire à cylindres opposés à plat, mais au nombre de 6 et non 4,
- position arrière
- refroidissement par air

Poids: 100 kg.

Chevrolet Corvair. Publicité d époque.Plusieurs versions de ce moteur flat 6 :
- 2,3L en 1960. 80 chevaux ,
- 2,3L en 1960. 95 chevaux (version Monza). Utilisé pour les premiers Ultravan.
- 2.4L en 1961. 80 chevaux
- 2.4L en 1961. 98 chevaux (Monza)
- 2.4L en 1962. 150 chevaux grace à un turbocompresseur
- 2.7L en 1964. 95 chevaux. La version Turbo reste à 150 ch, mais avec un couple supérieur,
- 2.7L en 1965. 180 chevaux à 4000 tr/min en version Turbo
- 2.7L en 1966. 140 chevaux sans turbo mais avec 4 carburateurs simple corps.



Ultravan

Caractéristiques techniques


Vitesse de croisière: 65 mph, soit 105 km/h
Vitesse maxi: 80 mph soit 130 km/h


Carrosserie


Conception aéronautique, en clair cela signifie que l'UltraVan possède un "fuselage" constitué de plaques d'aluminium rivetées sur des couples également en aluminium.

Les faces avant et arrière sont moulées en résine armée (fibre de verre + polyester).

C'est donc une carrosserie monocoque, sans châssis. Légèreté, rigidité.
Bien sûr, l'aérodynamisme est soigné, ce qui participe à la fois aux performances et à une consommation étonnante pour un van américain.

On remarque 2 tunnels chevauchant les roues avant, non motrices, sur lesquelles sont fixées les banquettes.
La direction peut pivoter jusqu'à un angle de 50°, permettant un rayon de braquage réduit.

Une soute reçoit les services: réservoir de carburant, trains roulants, moteur, mais aussi batteries, chaudière, réservoirs d'eaux claires, grises et noires. Attention, ce n'est pas un double-plancher. Les 2 plans horizontaux font partie de la structure et participent à la rigidité de l'ensemble.

Réservoirs


Les réservoirs d'eau et de carburant sont aussi un éclair de génie: réalisés en aluminium et transversaux, il font partie de la structure et participent à la rigidité du chassis.

Une pompe met la pression dans le réservoir d'eau dès l'ouverture d'un robinet. Un réservoir récupère les eaux sales, qui sont alors utilisées pour la chasse d'eau des WC. Ce dernier est le seul qu'il soit nécessaire de vidanger.

Chauffage, isolation


L'intérieur de la caisse, sur toutes ses faces, et l'extérieur des réservoirs est protégé thermiquement avec de la mousse projetée. Ceux-ci sont donc à l'abri du gel.
En hiver, le moteur Corvair, ou un chauffage au propane à thermostat (13000btu) suffisent à générer une atmosphère confortable.

Le moteur, vu coté intérieur

Motorisation - transmission


Le moteur est à l'arrière, entre les roues, qu'il entraine via une transmission tranxasle.
Une majorité fut équipée de moteurs Corvair, ceux de la Chevrolet Corvair à moteur arrière, tristement célèbre pour son comportement spécial entrainant des pertes de controle.
Le moteur est placé sous le lit, en position très basse.

La consommation est de l'ordre de 15 à 19 mpg (miles per galon), soit entre 12,3 et 15,6 litres au 100 km. C'est peu pour un camping-car datant de 1966 et fonctionnant à l'essence.



Ultravan

Trains roulants, suspension


4 roues indépendantes sur ressorts et amortisseurs tubulaires.

C'est la solution que l'on retrouve sur les automobiles.

Meilleurs tenue de route et confort.







Schéma d implantation des éléments dans le motorhome Ultravan Corvair;

Aménagements


Une seule porte, sur le coté droit.
Originellement placée entre la chambre et le bloc cuisine, elle a été par la suite déplacée vers l'avant, ce qui facilite l'accès au poste de pilotage.








La dinette en place, avec les 2 banquettes pivotées.2 banquettes doubles, face à la route, pivotant pour constituer une dinette.
Le lit, de grande dimension est situé en position transversale arrière, au dessus du moteur.
On remarque la présence d'un cabinet de toilette. Rappelons que nous sommes en 1965...

On observe que certains propriétaires ont remplacé une ou 2 banquettes par des sièges simples.






les toilettes, sur cuve fixe

Cabinet de toilette



J'ai trouvé cette photo, mais il est difficile de dire si toute la série fut ainsi équipée.









Grand buffet sur le coté gauche

Le buffet



Sur le coté gauche, un buffet, et juste derrière le système de chauffage.

On remarque que la place prise par ce buffet pourrait etre largement optimisée.




Volant et tableau de bord originalLe pare-brise est en 3 parties. Il provient d'un camion ancien, en 2 parties, auxquelles on a ajouté une partie plan au centre.

Dimensions


C'est beau, simple, fonctionnel, aérodynamique, un style sans prétention et même sympathique.
Longueur: 6,70m,
Largeur: 2,40m,
Hauteur: 2,43m
Empattement:

Poids à vide: 3400lbs soit 1542kg
Poids en ordre de marche: entre 4500 et 5800Lbs soit 2650 kg

Quelques réflexions pour l'avenir


UltravanL'Ultravan, engin venu du passé, est un signe d'espoir pour l'avenir, alors qu'en France nos camping-cars frolent et dépassent la limite fatidique des 3,5 tonnes.
A vide, l'Ultravan ne pèse que 1600 kg ! Comment cela est-il possible ?

Je me suis déja exprimé, sur FCC, sur la pertinence des structures monocoques, alliant à la fois rigidité, légèreté, étanchéité et isolation. Construire un camping-car à base de panneaux sandwich vissés sur un chassis n'est qu'un bricolage, même en haut de gamme (Arto, Hymer, Rapido, et j'en passe).
Il existe, en France, des constructeurs proposant des cellules monobloc (Clémenson, 3D Cartier, JCG...), mais celles-ci sont conçues pour se poser sur un porteur, qui pèse déja plus de 1,6t... Fausse piste.

Peterson est allé au bout du concept: une carrosserie-cellule monobloc autoportante intégrale. Il a conçu son motorhome en faisant table rase de l'existant, avec ses connaissances en aéronautiques. Le résultat est là: un camping-car très habitable de seulement 6,7m, bas (2,4m), rapide, et peu énergivore.

Bien sur, on peut penser que l'Ultravan ne passerait pas les homologations européennes actuelles en matière de sécurité, c'est normal 55 ans après.

UltravanMaintenant, imaginons un Ultravan II:
Mêmes dimensions que l'original. Structure aéronautique encore, mais revêtement en résine armée de fibre (résine végétale, fibre végétale), avec 50 mm de mousse isolante sur tout le "fuselage".
On conserve la structure en aluminium avec sa soute basse technique.
Le moteur est toujours à l'arrière, entre les roues, avec une boite de vitesses robotisée. Un moteur moderne, hybride avec une boite automatique.

Le moteur à l'arrière présente de nombreux avantages:
- conduite moins bruyante;
- permet d'avancer le poste de conduite de près d'un mètre, d'où gain de place important;
- du fait que l'on est plus proche de l'avant, plus besoin d'un immense pare-brise pour profiter d'une vue panoramique. Donc pare-brise plus petit, moins soumis au risque de casse, moins lourd, moins cher, moins d'exposition au soleil et moins de déperditions caloriques.

Le porte à faux arrière est allongé pour abriter une soute garage décaissée pouvant recevoir des vélos. Un trappe permet l'accès au moteur.
Au dessus, un lit transversal permanent en hauteur.

Le toit pourrait abriter quelques mètres-carrés de panneaux photovoltaiques alimentant des batteries situées dans la soute, utilisées pour les appareils de la cellule et aussi pour le moteur électrique de traction.

A noter: il existe un autre motorhome tout à fait dans le même esprit que l'ultravan, en plus moderne, et toujours étatsunien: le Vixen.

Le logo de la marque Corvair (ou Chevrolet ?)

Quelques liens


Voici quelques liens relatifs. Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à nous les indiquer.

The Ultra Van Page
ultravancoaches.com
video
Site d'un passionné de GM Corvair
www.pilkguns.com
imgur.com




Ultravan, image extraite du film The GirlUltravan, image extraite du film The GirlA noter qu'un film met en scène un Ultravan: "L'été de mes onze ans" (My Girl), de Howard Zieff, avec Jaimie Lee Curtis et Dan Aykroyd.






Quelques vidéos





C'est tout; difficile de trouver une bonne vidéo; Si vous en trouvez d'intéressantes, dites-le nous.



Remerciements à Ken Wildman, qui m'a aimablement permis de reproduire ici les photos de son site www.corvair.org

Pas de remerciement pour les importateurs français d'Ultravan ou d'Airstream qui ne daignent pas répondre à mes mails. Vous voulez acheter un Ultravan, un Aistream, un Vixen ou tout motorhome USA ? Allez aux usa, payez votre Ultravan entre 7000 et 15000 euros ce que l'on vous vend ici 45000 € ! Avouez que la différence permet de payer le voyage, le transport, les frais d'adaptation. La carte grise s'obtient facilement du fait que le motorhome est en Collection (+ de 30 ans).


Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article suivant: Camping-car et isolation
Article précedent: Tout savoir sur le camping-car

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami
Lien commercial -1-










A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Votre ouaibmestre

N° Article : 70
Article lu 23230 fois.
Créé le 04-07-2011 à 11h22.
Modifié le 11-07-2017 à 17h16.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles