Dossiers > Bricolage: Baies, lanterneaux et portillons

Mise en cause du montage des portillons sur panneaux sandwich

Un des deux défauts majeurs du panneau sandwich étant son étanchéité souvent aléatoire, je vais tenter ici au vu de mon expérience de vous faire partager , ce qui je pense, tend à être la cause majeure de cette faiblesse avérée .
je ne traiterai pas ici du cas des accessoires rajoutés , qui selon moi amplifient de temps à autre ce phénomène , vu que dans ce cas , la faute n' en incombe pas à la fabrication du PS , mais plus simplement à la pose d' un accessoire qui a été mal effectuée .

Pour bien comprendre le point de faiblesse que je veux mettre en exergue , il faut repartir du PS de base , sur lesquels ont été prédécoupés les emplacements ou vont venir prendre place:
- les baies ,les lanterneaux ou les portillons.
Lors de mes différentes interventions , j 'ai très vite compris que , dans la majorité des cas , c'était trop souvent par cet endroit là que le mal s' insérait insidieusement .
Mes différentes interventions réparties sur une durée de ....presque ....25 ans , me permettent même d 'annoncer un chiffre de pourcentage que je situerai au niveau d'un bon 40 pour cent !.... auxquels je rajouterai un bon 20 pour cent en ce qui concerne les raccords entre les différents panneaux qui forment la cellule finie !
Pour mémoire ces raccords se situent aux nombre de 12 assemblages ( quatre raccords au niveau du toit, quatre au niveau des panneaux verticaux , et quatre au niveau du plancher, auxquels ils faut encore rajouter sur un camping-car profilé , le raccord qui forme la liaison avec la cabine .
Aussi bizarre que cela puisse paraitre je n' ai jamais eu à effectuer d 'intervention à ce niveau là .....cela voudrait il dire qu 'une certaine maitrise , entrainant par voie de fait... une non moins certaine fiabilité , serait acquise précisément à cet endroit là ?
Nous sommes en droit de le penser .
Je vais prendre le cas d' un portillon car il ne faut pas oublier que ce dernier , de par son poids , est à même d' accentuer bien plus qu' une petite baie , tout le processus des défauts propres à créer une infiltration .
Question :
- lorsque l' on démonte une baie , que croyez vous que nous soyons en droit de découvrir comme mode de préparation avant la pose ?
En théorie , un espace préconçu soigneusement pour recevoir le cadre du portillon ,à savoir:
-des tasseaux censés refermer l'espace découpé, positionnés sur les quatre côtés de cet espace et se situant forcément à l' affleurement de la limite de la découpe du PS .... sommes nous d 'accord ?
-logique , si on veut que l' ensemble soit hermétique à l'eau et résiste à la torsion générée par le poids du portillon qui va peser sur ses charnières !
Eh bien malheureusement j' ai rencontré au cours des différentes réparations que j' ai eu à effectuer des situations très diverses et même des cas ou parfois le constructeur n' avait même pas pris soin de positionner un tasseau sur la totalité du pourtour ! il s'était seulement contenté de couper trois morceaux de tasseau positionnés de la façon suivante :
- deux à l' approche des coins , et un au milieu !
j' appelle çà :" se foutre de la tête du client "!
Je vous laisse imaginer ce que ces honteuses économies de" bouts de chandelles" peuvent avoir par la suite comme répercussions néfastes sur le fonctionnement futur d' un portillon , d' autant que ...( et je pense que peu d 'intervenants me contrediront sur ce point ! ) qui n'a pas eu l' occasion de voir... le dit portillon, quand il est ouvert , claquer violemment sur la carrosserie pour cause ...par exemple... d' un coup de vent malencontreux !
Parfois , (assez souvent ! ) les tasseaux sont effectivement bien présents, mais , oh surprise ....! ils ne se situent pas ou ils devraient se trouver , c'est à dire :
-à l' affleurement de la découpe !
C'est selon moi , le seul endroit , ou ils vont servir à quelque chose !
j'ai eu à le constater après avoir démonté un portillon de la soute d 'un camping-car de la marque C I :
-le tasseau en charge de supporter les charnières du portillon se situait quasiment six centimètres en retrait de l' affleurement de la découpe !
sans doute parce que c'était un de ceux insérés à l 'origine lors de la fabrication du PS et que de ce fait le monteur de cet accessoire à l' usine , n' avait pas jugé bon de rajouter un tasseau supplémentaire en lieu et place de l' affleurement !
Désolé , mais lorsque vous voyez du boulot pareil!.... inutile de se demander ensuite pourquoi les problèmes d infiltration surviennent !
je précise que dans ce dernier cas, le cadre du portillon ne reposait que sur la seule rigidité des deux parties en contreplaqué situés de chaque côté du P S et comme il n' avait pas été rajouté non plus d 'isolation dans l' espace "inutile" de 6 centimètres , en prime , il devait forcément s'y trouver un pont thermique !
Ce phénomène de mauvais positionnement des tasseaux , ou de morceaux de tasseaux tout bonnement positionnés à l' économie , j' insiste bien :
-ce n'est pas un fait aussi rare que vous auriez tendance à le croire !
j' ai démonté un jour une baie sur un Auto Roller et sur deux des côtés de l' emplacement découpé , je constate qu' ils étaient absents :
-pas le moindre tasseau en vue !
- en sondant avec une tige j' en ai découvert un situé presque à 30 cm du bord de la découpe ( tasseau d 'origine bien sûr!) la encore , chez le constructeur, celui qui a installé la baie avait jugé bon d' économiser un tasseau positionné à l' affleurement !
Résultat : une infiltration sérieuse moins de trois ans après ! et naturellement...comme toujours , une garantie échue !

Pour ce qui est des raccords des panneaux formant la cellule, il est pratiquement impossible de ne pas rajouter un tasseau à l' affleurement de chacun des deux PS se rejoignant, au risque de ne pas pouvoir arriver à les lier ensemble par vissage ...ce qui protège plus ou moins en partie un certain respect de la mise en œuvre au moment de la fabrication de cette partie là

Quelle serait la solution possible ,susceptible de se révéler suffisamment viable et qui permettrait de solutionner définitivement ce phénomène d 'entrée d'eau inhérent aux divers emplacements destinés aux poses de baies , de lanterneaux et de portillons ?
A force d 'en démonter, ....et d' en remonter , et de découvrir chaque fois que c 'étaient toujours des causes similaires qui produisaient sempiternellement des effets identiques , j' en suis arrivé à une conclusion toute simple à mettre en œuvre ,( je me dis d' ailleurs que , si moi j' y ai pensé , comme je ne prétends pas être plus compétent que les constructeurs de nos camping-car j' imagine assez mal qu'eux même ne l' aient pas envisagé !)
-la seule solution sécurisant à jamais le système tel qu 'il est établi actuellement c'est pour moi , de rendre définitivement étanches, avant même le montage des accessoires , les différents emplacements prédécoupés !

le procédé actuel commun à toutes les marques , c'est de créer l' étanchéité lors de la mise en place des différents éléments :
_par exemple quand on procède à la pose d 'une baie , on remplit le pourtour de l' emplacement de la découpe du P S avec un mastic de type Sikaflex ( en principe on charge au maximum )et on en remet également une couche autour du cadre de la baie. Ensuite on emboite le tout dans l' emplacement .
Cette pose s' effectue en principe de deux manières :
- s'il s 'agit d'une baie , il y a un cadre extérieur , sur lequel vient se plaquer un cadre intérieur, qui en plus de l'effet de la colle mastic bénéficiera d' un nombre de vis censées bien faire plaquer les deux éléments ensemble .... )
Cà c'est pour la description et c'est ainsi que cela devrait être monté !

Dans la réalité , j' ai trouvé après démontage des doses de mastic très "fantaisistes " d 'un constructeur à l' autre , mais également des vis qui n'étaient pas en place dans le logement du cadre extérieur prévu à cet effet !
- Vous connaissez le problème :
- A l' usine il faut aller vite , si vous voulez toucher vos primes de rendement !
là encore, inutile de vous étonnez qu' il y ait par la suite des infiltrations !
L' autre façon de fixer un élément ( procédé principalement réservé aux portillons ) c'est d' emboiter le cadre de base de ce dernier autour de la découpe intérieure du PS , ce qui vous oblige forcément à vous retrouver avec un raccord à un endroit sur le pourtour.
Ce raccord , en principe , (regardez sur le votre) il se situe toujours dans le bas du cadre.
Là encore, si le constructeur ne prend pas soin au montage de mettre assez de mastic à cet endroit précis , des entrées d' eau risquent avec le temps de se former ! j' ai connu le cas sur un camping-car Burtsner !
.
Pour en revenir à ma solution , je vous ai donc dit que je prenais le soin de créer une étanchéité définitive avant de poser les accessoires n'est ce pas ?
Oui , mais comment?
Eh bien , ma solution est extrêmement simple
Je soude un élément plastique en forme de U , que j' emboite sur tout le pourtour de la découpe avec une largeur de retour de deux centimètres sur les côtés , ce qui selon moi est largement suffisant !

A partir de ce montage , la découpe faite dans le PS en vu de la pose d 'un accessoire devient un élément totalement fermé insensible à l' eau !
Cela ne change rien à la pose des éléments qui seront désormais posés sur mon U en plastique, mais avec tout souci d'infiltration définitivement exclue à l' intérieur du PS , vu que son ouverture se trouvera désormais obstruée par mon U en plastique .
Je précise que lorsque j 'emploie le terme "plastique" , il s'agit d 'un terme de simplification de langage mais que bien évidemment le produit devra être adapté à l' usage auquel il va être destiné !
La dessus , je ne me fais pas de souci :
- il y a bien longtemps que nous maitrisons cela !
Idem , quand j' emploie le mot "soudure" , ceux qui ne connaissent pas le sujet, vont avoir une idée fausse du terme :
- dans ce cas , nous ne parlons pas de chalumeau!
la soudure existe bien en matière de matériel plastique et ce , aux moyens de différents procédés.
Un des plus courant étant une sorte de colle qui va jusqu' à faire fondre la surface les deux parties en présence ce qui en réalité les soude définitivement
Nous avons à notre disposition toute une gamme de produits techniques très élaborés , supposés répondre amplement à la pose de ce rail plastique
Messieurs les fabricants , je prétends vous proposer une solution simple et efficace !
Au point de vue du coût, certes il y aurait la une opération supplémentaire d'ou un petit surcroit de main d 'œuvre , mais je ne pense pas que cette opération soit de taille à chambouler véritablement le montant total du prix de revient de la fabrication d'un camping-car Ici, tapez votre article...


Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article précedent: Mise à l'air des réservoirs WC et eau usée

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Laufraninfos Article de Laufran.


N° Article : 493
Article lu 2469 fois.
Créé le 04-12-2017 à 11h11.
Modifié le 08-12-2017 à 11h01.

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles