Dossiers > Les camping-cars en général

LeVoyageur SV et VX, les camping-cars du futur

Les fondateurs de la marque LeVoyageur lancent leurs premiers camping-cars, les LV600, en 1980, sur porteur Mercedes 310D.

camping-car le voyageur 600, de 1980C'est clair, ils visaient le haut de gamme, et innovaient avec une architecture ambitieuse: une carrosserie en panneau de résine armée plaqués sur une armature-cage en tube duralinox.

La solution apportait rigidité, insensibilité aux infiltrations, isolation performante et très bonne tenue dans le temps.

Elle a été appliquée jusqu'en 2012, le marketing et les financiers du groupe Pilote jugeant qu'une carrosserie en panneau sandwich serait plus rentable.

Après 10 ans de production, LeVoyageur lance une nouvelle gamme, les SV et VX.

Techniquement, ces camping-cars n'avaient aucun équivalent sur le marché.

pub presse présentant les 2 gammes LeVoyageur vendues simultanémentLa publicité ci-contre montre les 2 gammes Le Voyageur vendues simultanément.

En haut, le 585, vendu 272.000 francs sur porteur J5 Diesel.

En bas, la gamme "prestige", avec un VX23, vendu 317.000 francs (48.000€) sur porteur J5 Diesel.

La différence, 45.000 francs, 16%, importante et justifiée, ne suffira pas à compenser le surcout en production.



Carrosserie


La carrosserie est de type intégrale. Plus d'armature en duralinox, et encore moins en bois. La carrosserie est réalisé en résine polyester armée de fibre de verre, comme auparavant, mais en un seul morceau. On peut donc parler de carrosserie monobloc.

Camping-car LeVoyageur Vx23En fait, c'est du monobloc double-coque, 2 coques entre lesquelles est injectée une mousse à cellule fermée (poly-uréthane ?), l'ensemble constituant une carrosserie en 1 seul morceau. C'est la panacée: rigidité, absence de joints, imputrescible, isolation très performante.

Vers la fin des années 80, on a vu d'autres marques tenter l'aventure du polyester monobloc:
- 3C Cartier, avec des profilés et de rares intégraux, en double coque;
- "Cellule S", une cellule de profilé vendue vide, utilisée par des artisans tel CarEvasion
- "Cellule iS", la version intégrale;
- Andrade (Portugal, non importé)

Aujourd'hui, ne reste que 3C cartier, avec un intégral à 160.000 euros !

Esprit automobile


Très clairement, les Vx/Sv se veulent orientés "automobile", et non plus "caravane":
- 2 portières, avec vitres électriques,
- peinture et couleurs de type automobile
- fermetures centralisées des 3 portes, avec télécommande
- serrurerie de type automobile.
- Feux arrière de Renault Safrane.
- coffre à l'arrière.

Aménagements


Camping-car LeVoyageur Vx23On retrouve les aménagements classiques des séries précédentes. Ainsi le VX25 reprend le plan du LV 585.

Les SV/VX aujourd'hui


Il sera difficile d'en trouver, car la production fut très faible. Quelques dizaines d'exemplaires, tous porteurs confondus.
A noter que le Renault Master en fait partie (j'en ai vu un !)

Faut-il en acheter un ? à quel prix ?

Ils étaient qualifiés de "camping-cars du futur", mais aujourd'hui sont dépassés sur plusieurs points :
- motorisation faiblardes (turbo diesel de 95 à 100 ch)
- déco intérieure ringarde
- vitrages simple en verre minéral
- pas de soutes, faible en coffre

Cependant, cette isolation formidable reste un atout très rare aujourd'hui. On pourra la parfaire en remplacant les baies par des double-vitrages en polycarbonate.


Pour les équipements, ça peut aller.

Le pare-brise: modèle spécifique, ultra rare. Cependant, LeVoyageur a récemment relancé une série, pour ne pas laisser ses clients dans la panade.

Le Voyageur 590, camping-car articuléIl y avait chez les Sassier une forte volonté de faire progresser technologiquement le camping-car, avec des innovations ambitieuses.

Un peu plus tard, LeVoyageur sort en 1997 le modèle 590, un camping-car à remorque, véritable prototype commercialisé, composé d'un camping-car intégral auquel on pouvait adjoindre, selon le besoin, une extension sous forme d'une remorque attelée et communicante via un soufflet.
On peut imaginer le cout important en R&D (recherche et développement). 4,2 tonnes, 11,80 m, se conduisait avec un permis VL (source CCM n°86).



Cette boulimie d'innovation a eu raison de la santé financière de l'entreprise. Le groupe Pilote a racheté Levoyageur, mais sans prolonger ces innovations.



Références: Revue "Camping-Car Magazine" n°41 (15 janv -24 févr 1991) - essai du VX25.

Sites:
collection-gmlid.com


Article suivant: Mercedes Sprinter 311, 313 et 316 Cdi: entretien vidange
Article précedent: Modifier les appareils à pile pour les brancher sur le 12 volts

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami
Lien commercial -1-




A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Votre ouaibmestre

N° Article : 317
Article lu 10530 fois.
Créé le 12-07-2014 à 19h50.
Modifié le 14-08-2014 à 17h06.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles