Dossiers > Divers

Ils travaillent en camping-car: Michèle et son institut de beauté ambulant

Institut de beauté: le cocon
Michèle et son mari Julien sont installés dans un petit village de l'Eure, près du Neubourg. Michèle travaille à mi-temps comme aide-soignante à l'hôpital voisin, mais a toujours été attirée par le métier d'esthéticienne.
C'est un choix de vie personnelle, Michèle étant une jeune maman de 38 ans, avec 3 enfants entre 7 et 15 ans. Ses 2 activités lui permettent de rester proche de ses enfants.

En sortant de sa formation, en 2010, elle décide de se lancer en montant son cabinet de soins. Agrandissement de la maison, construction annexe ?
Compliqué, couteux, le couple décide une solution ambulante.

Tout d'abord, Julien s'est intéressé aux fourgons utilitaires, mais il faut tout y installer: réservoirs, sanitaires, meubles... Au final, beaucoup de travail et de matériels à acheter. Il se tourne alors vers une autre solution: le camping-car d'occasion.

Il jette son dévolu sur une fringante capucine de 1998, un Camper-Way Forever 600 avec seulement 107.000 km au compteur, sur porteur Fiat Ducato 2,5L turbo-diesel.

Salon d esthéticienne ambulant, à partir d un camping-carEn seulement 3 semaines, Julien transforme le véhicule de loisir en véhicule de travail. En travaillant 12 heures par jour, parfois plus, il refait tout ce qui est nécessaire:
- les rideaux, qui garantissent l'intimité des lieux, mais aussi l'ambiance douillette,
- les éclairages, qui doivent être puissants,
- le réseau électrique, car tout fonctionnent en 220 volts;
- le mobilier, en installant un coin massage et un coin manucure.

A noter que la table de massage a été intégralement fabriquée maison, piétement et matelassage; idem pour la table de manucure. La table repose sur ses 4 pieds, et est fixée à la paroi pour ne pas bouger. Piétement et structure en MDF.

Le sol est revêtu de dalles pvc par dessus le revêtement d'origine.

Il faut préciser que la famille n'a jamais utilisé de camping-car auparavant.

le Cocon

L'activité du Cocon


Le Cocon , tel est le nom de ce salon ambulant. Michèle travaille dans les communes alentour, dans un rayon de 20 km.
Pour l'instant, elle a choisi de ne travailler que sur rendez-vous, ce qui suffit à remplir son agenda. A plein temps, elle pourrait s'installer dans les villages pour quelques heures, en déroulant le store. Quelques chaises placées sous le store feraient office de salle d'attente. Mais cette formule n'a pas encore été testée.
A noter que la moitié des soins sont pratiqués sans se déplacer, le camping-car étant alors installé à coté de la maison de Michèle.

La conduite de ce gros véhicule ne pose pas de problème. Dès qu'elle arrive chez le client, Michèle se raccorde électrique à une prise chez le client.
Les clients apprécient cette façon de travailler. Bien sûr, il existe de nombreuses esthéticiennes à domicile, mais les clients apprécient le salon-camping-car: tout est prêt quand il arrive, et pas besoin de faire le ménage, de ranger, avant l'arrivée de l'esthéticienne.

La clientèle est essentiellement féminine, entre 15 et 45 ans, parfois plus. Quelques hommes aussi, qui viennent pour une épilation.

Beaucoup d'esthéticiennes pratiquent leurs soins au domicile de leurs clientes: elles doivent alors y transporter une table de massage pliante, et plusieurs mallettes. C'est une perte de temps, et surtout très fatiguant. On voit là un des gros avantages du camping-car aménagé.

Avec la formule camping-car, l'activité est rentable et un temps plein est largement possible avec une qualité de vie meilleur qu'un salarié, il faut avouer que peu de personnes ont l'audace et le courage de partir dans cette "aventure" peu commune.

Aspects techniques



Chauffage


C'est un point important, car les clients sont dévêtus: 24°c de rigueur, fournis par le chauffage d'origine.
Les 2 bouteilles de gaz 13 kg ont été remplacées par des cubes de 6 kg, plus faciles à manipuler. Le besoin n'est pas énorme, puisqu'il n'est pas utile de chauffer la nuit.
Cristelle n'a pas rencontré de problème de condensation ni de gel des tuyaux.

Eau, électricité


Les 150 litres d'eau claire d'origine sont suffisants. Pour l'énergie électrique, Michèle se connecte toujours chez le client.
Par contre, les bains de cire doit être maintenus en permanence chaud, aussi il sont alimentés, pendant les trajets, par un convertisseur de 1000 watts alimenté sur l'alternateur.
le coin manucureLa cellule comporte 2 batteries de 110 Ah installées par le précédent propriétaire, mais ne sont pas réellement utiles.
L'éclairage: 10 lampes fluo-compactes, pour limiter la consommation, soit 170 watts.

Sanitaires, douche


C'est une des raisons qui ont motivé le choix d'un camping-car: Sanitaires et douches sont déjà présents et opérationnels.
Michèle travaillant surtout sur rendez-vous, les WC ne sont que rarement utilisés par la clientèle. Pour la douche, on observe le même comportement. En salon "en dur", les clients apprécient parfois de prendre une douche, par exemple après un gommage. Mais ici, ils ne sont jamais loin de chez eux, et la douche n'a que rarement servi.

la table de massage. Relevable aux 2 bouts, pour travailler le coté droit ou le gauche

Et la capucine ?

On peut s'interroger sur le choix d'un camping-car à capucine plutot qu'un profilé ou un intégral. Et la raison est astucieuse: Une capucine permet d'y installer une cabine de bronzage aux UV, ce qui n'est pas fait pour l'instant.

Réfrigérateur, plaque de cuisson: Ne sont pas utilisés.

Coté administratif


L'activité n'étant pratiquée qu'à mi-temps, Michèle exerce en tant qu'auto-entrepreneuse, ce qui allège la partie administrative et évite les risques financiers.
Il n'a pas été nécessaire de reclasser le véhicule, qui conserve sa carte grise. Par contre, il a été difficile de trouver un assureur qui sache traiter ce cas peu classique.
C'est finalement la Macif qui a su adapter un contrat.

Pour les tarifs, le déplacement n'est pas facturé. Le camping-car permettant de limiter à la fois les investissements immobiliers et les charges fixes, les tarifs des soins sont généralement 4 euros moins élevés que dans les autres instituts.
Les tarifs sont affichés sur le pare-brise pendants les soins. Cependant, chaque intervention se fait sur RDV et personne n'est venu toquer à la porte du camion jusqu'à présent.

La carburant est couteux, mais au final, l'activité représente environ 11.000 km en 18 mois d'activité, soit 600 km/mois.

Communication et publicité


Par l'entourage, la famille, les amis, les collègues de travail (tous les deux en milieu hospitalier donc fort potentiel de clientes), l'activité a pu démarrer rapidement.
Le petit salon ambulant "le Cocon" fonctionne surtout par le bouche-à-oreille. Il y a un réel besoin de ce type de services dans les campagnes, et la qualité du travail et de l'accueil fait le reste.
Une décoration personnalisée du camping-car, ainsi qu'une petite vidéo sont plus là pour la forme.
Il n'y a pas de site Internet.

L'avenir


Après bientôt 2 ans d'activité, Michèle revend son salon ambulant. En effet, avec Julien et leurs enfants, ils partent s'installer dans les Alpes , dans un coin où Michèle appréhende de conduire son camping-car. Elle préfère donc suspendre son activité.

Des envies de vacances, en camping-car ? "Nous avons déjà eu envie mais les enfants préfèrent les vacances en club avec des activités, au camping au coin d'un lac isolé."

Actualité


Ce jour (15 avril 2012), Michèle m'annonce avoir vendu son camping-car/salon de beauté, grace au présent article.

Michèle a écrit :
En effet, il a été vendu à une jeune esthéticienne de la région parisienne. Pour info, elle pratique déjà le camping-car pour les Week end et les vacances. C'est la raison pour laquelle elle s'est tourné vers ce concept.
Elle a fait ce choix en voyant votre article et le lien de l'annonce.
D'ailleurs, nous avons eu 8 acheteurs potentiels sur 9 qui ont visité votre site. Merci donc d'avoir mis cette activité en valeur dans votre article.


Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article suivant: Infiltrations: comparatif de 4 détecteurs d'humidité
Article précedent: Vivre dans son camping-car: Fernanda et Anne-Cécile deviennent nomades

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Votre ouaibmestre

N° Article : 166
Article lu 15544 fois.
Créé le 19-03-2012 à 21h47.
Modifié le 21-10-2013 à 18h01.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles