Dossiers > Les camping-cars en général

Acheter son camping-car d'occasion: -3- Le prix

Vous avez trouvé votre futur camping-car, vérifié son état.

Voici maintenant venu le temps de déterminer le juste prix.

Cet article fait suite à
- Conseils avant l'achat d'un camping-car -1-
- Conseils avant l'achat d'un camping-car d'occasion -2- (liste)
Voir aussi Acheter son camping-car d'occasion: comment payer ?.

Quel prix pour un camping-car en occasion? Tout d'abord, plutôt que de se fixer sur un modèle unique, établissez une sélection de plusieurs occasions convenant à vos besoins, que vous pourrez mettre en concurrence, à la fois au niveau du prix, mais aussi en terme de prestations et équipements.

La comparaison entre plusieurs offres vous permettra de mieux cerner la vraie valeur du modèle convoité.

La cote Argus


Le terme est abusif car l'Argus concerne uniquement les automobiles. Pour la cote des camping-cars, il n'en existe qu'une, présentée dans la presse spécialisée et sur Internet: la cote Dica, émise par la fédération des distributeurs de véhicules de loisir. Autrement dit, les concessionnaires. Ceux-ci la brandissent volontiers au moment de faire une reprise de votre camping-car. Par contre, pour la vente d'une occasion de leur parc, elle reste au fond du tiroir.

exemple de calcul de cote argus pour un camping-carVoici le lien: Cote Dica réservé aux adhérents. Heureusement, une version libre est accessible ici: Le monde du Camping-Car.

C'est gratuit et immédiat. On y renseigne tout d'abord la marque, puis le type (intégral, capucine...), l'année. Le formulaire présente alors la liste des modèles de la marque correspondant à cette année.

Assurance: en cas de sinistre ou de vol, l'assureur se basera sur la cote Dica, mais la loi impose une indemnisation en valeur de remplacement "marché". Ne vous laissez pas faire.

On remarque que la valeur semble faible. La cote Dica ne tient pas compte du kilométrage, ni des options et équipements. Il convient donc de l'ajuster; j'ai développé pour vous une calculette de correction de la cote Dica. Voir en bas de page. Elle calcule également une cote "mathématique" avec une décote de 20% la première année, puis entre 12 et 15% les années suivantes.

Dans notre exemple, l'intégral MX26 aurait du parcourir 12.000 km par an, soit 192.000 km (16 ans * 12000km/an).
S'il n'a que 86.000 km, la correction sera de 9540 euros (192.000 - 86.000 * 0.09 €/km). Cette somme sera en fait plafonnée à 5000 euros. La cote est donc de 10963+5000 = 15963€ .

Faible kilométrage: ajouter 0,09€ par kilomètre en dessous de 12.000 km/an
Fort kilométrage: enlever 0,12€ par kilomètre en dessus de 12.000 km/an.

Enfin, la présence d'équipements et d'options ajoute une plus-value: les compter pour 50% de leur valeur d'achat hors frais de montage, s'ils sont en parfait état, et fournis avec leur facture d'origine, 33% après 10 ans.

La valeur marché, celle qui représente les prix réels des transactions, est très nettement supérieure. J'ai ainsi revendu tout mes camping-cars et ceux de mes amis entre 50 et 82% de plus que cette cote (ex: 31.000 au lieu de 17000).

L'année-modèle ou millésime


On sait que la décote des camping-car est importante, avec une décote de 20% la première année !
On comprend donc, dans le calcul de la cote, pourquoi il faut déterminer avec précision le millésime.

Le salon du Bourget, qui se tient fin septembre, est l'occasion pour les constructeurs de présenter les nouveaux modèles, millésimé A+1. Par exemple, le Salon d'octobre 2011 a accueilli les gammes 2012, dont certains modèles peuvent être commercialisé et même parfois livré avant la fin de l'année en cours.

On trouve ainsi en occasion des camping-car soit-disant de 2006 dont la date de 1ere mise en circulation est en 2005...
Pire: Certains vendeurs ont en déduit que tout modèle immatriculé après juillet est millésimé A+1, ce qui peut être cocasse quand le modèle n'était alors plus produit.
Il est bon de rappeler que le système des millésimes calés sur juillet a disparu depuis janvier 2000. Depuis maintenant 14 ans, c'est la date de production qui compte. Un camping-car fabriqué en 2005 est millésimé 2005 quoi qu'il arrive.

date de 1ere mise en circulation, sur une carte-grise francaise.Autre ambiguïté possible: la date de 1ere mise en circulation. Un camping-car peut trainer des mois sur le parc du constructeur (Fiat, Ford...), puis sur le parc de l'aménageur (Pilote, Rapido, Chausson...), puis sur le parc du concessionnaire. Bref, on peut acheter un camping-car en concession dont le porteur est sorti d'usine 3 ans avant...

En France, c'est bien la date de de 1ere mise en circulation qui compte pour la cote.
Dans d'autres pays, comme l'Allemagne, c'est la date de fabrication de l'aménageur qui compte.

Cette date de sortie d'usine Porteur ne figure sur aucun document (Carte grise...). Il faut la demander au constructeur.

Comment vérifier le millésime ?


Sur la carte-grise figure la date de 1ere mise en circulation figure tout en haut (voir illustration). Le camping-car ne peut donc pas appartenir à une année ultérieure. Mais il peut appartenir à une année antérieure, selon sa date de fabrication.

Cette information peut (et doit) être fournie par le fabricant à partir du n° de série. Le numéro de série dans le type, qui figure toujours sur la carte grise et sur le véhicule, sera repris dans un fichier de correspondance détenu par le constructeur et accessible aux consommateurs.

Pour compliquer l'affaire, il y a 2 n° de série, et 2 dates de fabrication: celle du porteur, et celle du camping-car.

A noter: la période de garantie du porteur commence à la date de commercialisation du camping-car, et non à l'arrivée du porteur chez le fabricant.

La période


Les débutants achètent généralement leur premier camping-car, neuf ou d'occasion, au début du printemps, ce qui se comprend facilement.
Les anciens qui opèrent un renouvellement, achètent en automne, dans les salons, avec l'arrivée des gammes de l'année qui suit, et vendent entre l'automne et l'hiver. Et là, c'est dur .
Et oui, quand il fait froid, qu'il pleut, on pense moins vacances au soleil. On voit ainsi des occasions trainer plusieurs mois avant de trouver preneur aux premiers beaux jours.

Soyez malin, attendez décembre, janvier. Les vendeurs sont lassés voir stressés. Leur nouveau camping-car va arriver, et il leur faudra payer le solde. La négociation sera plus facile.

La négociation


Une mention "prix ferme" sur l'annonce ferme tout possibilité de négociation. Le vendeur sera moins dérangé, voire pas déranger du tout.
A l'opposé, la mention "prix à débattre" laisse beaucoup de latitude. Pour certains vendeurs, cela signifie "quelques dizaines d'euros". Plus sérieusement, la mention ne devrait pas être utilisée si le vendeur ne consent pas une baisse de quelques pour-cents.

Quelques règles de négociation:
- Ne soyez jamais agressif ni revendicatif: le vendeur est libre de choisir son prix, libre de vendre;
- Ne fermez jamais la discussion, laissez toujours une ouverture. Par exemple, si le vendeur s'est "trompé" dans l'année-modèle, faites-lui aimablement remarquer, en lui laissant la possibilité de s'expliquer et de vous faire une nouvelle proposition;
- Avant de négocier, assurez-vous de bien connaitre "votre dossier". Vous aurez d'abord bien étudié le bien à vendre, cherché des biens similaires dans les annonces, vérifié le prix marché...
- Réfléchissez avant de faire un proposition; trop basse, elle passera pour fantaisiste et vous discréditera. Trop forte, vous ne pourrez plus revenir dessus !

Professionnel ou particulier ?


Pour les pros, idem. En début d'année, ils reçoivent les nouveaux modèles, et se retrouvent avec un parc d'occasions (reprises) conséquent, sans compter les modèles de fins de série, invendus, qu'il faut écouler.

Une ruse utilisée par certains particuliers vendeurs: Pour l'achat de leur futur camping-car, le concessionnaire leur a promis une reprise. Aussi, quand vous leur demandez si le prix est négociable, la réponse est négative puisque le concessionnaire le reprendra... au même prix.

Cela m'est arrivé plusieurs fois, et voici la procédure à tenir:
- dans la conversation, demander au vendeur quel sera leur futur camping-car, et qui est le concessionnaire;
- envoyer un courrier (email) au concessionnaire rédigé ainsi:

"Bonjour,
Je m'intéresse au camping-car que vend Mr. X, au prix de 30.000 euros: Un Laika H650 de 2004. Il apparait que ce prix est très au-dessus de la cote, 22.000 euros, mais Mr. X ne peut pas en baisser le prix puisque vous lui avez fait une offre de reprise à 30.000 euros dans le cadre de l'achat de son futur camping-car Carthago. Dois-je attendre qu'il entre en votre concession pour poursuivre la transaction ? Je vous remercie de me donner une réponse rapide, devant moi-même répondre à une autre proposition qui m'a été faite. Merci de votre compréhension."


Le concessionnaire devrait vous répondre rapidement, ou prendre contact avec votre vendeur.

Votre vendeur, avec son prix élevé, peut vous avoir partiellement menti: il y a bien une offre de reprise, mais pas au prix indiqué.
Autre possibilité, la reprise est effectivement au prix indiqué. Mais dans ce cas, pourquoi un acheteur, qui aurait négocié une reprise, se donnerait la peine de vendre lui-même au même prix ?

Négociation d'un modèle neuf


Vous avez décidé de vous offrir un beau camping-car tout neuf. Tout est clair dans votre tête, le modèle, les tissus, les options et équipements.
Quel concessionnaire choisir ? On serait tenté de dire: le plus proche, pour autant qu'il y en ait un dans votre département, ce qui n'est pas toujours le cas. L'intérêt de choisir la proximité est évident: application de la garantie, des contrôles d'étanchéité, pose des accessoires qui ne seront pas forcement tous prêts à la remise des clefs...
Cependant, n'hésitez pas à citer, dans la négociation le nom, des concurrents des départements proches.

1) Vérifier le montant du prix constructeur: vous le trouverez dans les magazines spécialisés.
2) Négociez sur ce prix. Rien n'est du, mais une remise de quelques % est possible; (marge d'origine environ 12%)
3) Plus encore qu'une remise, faites vous offrir les équipements voulus et leur montage: Store (mais est-ce vraiment utile ?), protection externe de pare-brise, cales, panneau solaire, 2eme batterie de cellule, TV, auto-radio...
La marge sur les accessoires est plus importante (environ 40%), aussi les concessionnaires sont plus enclins à les offrir que de faire une remise sur le camping-car.
4) Gardez le sourire ! Une négociation n'est pas un conflit, même si la somme en jeu est très importante.

Avant signature du bon de commande, vérifiez de n'oublier aucun cout: prix du camping-car, des options, des équipements, de leur montage, des frais de transport depuis l'usine, des frais d'immatriculation, des frais de préparation et mise en route...
Le bon de commande est un document faisant foi. N'acceptez aucune promesse orale qui ne figure pas par écrit.
Après, il sera trop tard pour négocier ou réclamer.

Calcul de la cote


Pour utiliser la calculatrice ci-dessous:
1) cliquer "Détermination": une nouvelle page s'ouvre sur le site Dica permettant de calculer la cote officielle;
2) Y saisir la marque, puis l'année, puis le type et enfin le modèle;
3) Y cliquer sur "Valider;
4) Noter la cote obtenue;

5) Revenir à la calculatrice et renseigner la cote indiquée précédemment ;
6) Renseigner le kilométrage, le millésime et le montant des options (valeur du neuf);

La cote corrigée est indiquée dans le texte en bleu. Equipements et options ajoutent une plus-value: les compter pour 50% de leur valeur d'achat hors frais de montage, s'ils sont en parfait état.

Je tiens à réitérer mes réserve par rapport à cette cote très avantageuse pour les assurances et concessionnaires.

Comment payer et se faire payer ?



Ceci fait l'objet de l'article suivant : Acheter son camping-car d'occasion: comment payer ?


Article suivant: Vivre dans son camping-car: Fernanda et Anne-Cécile deviennent nomades
Article précedent: Vivre dans son camping-car: portait de Alain, nomade depuis 4 ans

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami






A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Votre ouaibmestre

N° Article : 161
Article lu 57390 fois.
Créé le 16-02-2012 à 16h08.
Modifié le 14-02-2017 à 10h39.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles